Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 22:29

L'Aviron Bayonnais méritait mieux

 

Les Basques s'inclinent sur la pelouse de Charléty (2-1) après avoir réduit le score à la 91e.

Une défaite au goût amer. Les protégés d'Alain Pochat ont été malheureux à bien des égards ce samedi à Charléty face au Paris FC. Ils auraient notamment dû égaliser au cœur du premier acte sans un coup de sifflet malvenu. Le superbe but de Girod, inscrit dans le temps additionnel, a donc eu un double effet. Il a rendu la note moins salée mais il a aussi avivé les regrets, même si Bayonne, comme souvent depuis le début de saison, a manqué de solutions offensives. Bref, une prestation contrastée, encourageante pour l'avenir, mais qu'il faudra malgré tout digérer.

Pour réussir un résultat à l'extérieur, mieux vaut ne pas se tirer une balle dans le pied en prenant un but rapidement, surtout devant une équipe qui tourne à plein régime puisque le Paris FC restait sur deux succès probants (6-0 contre Epinal, 2-0 à Niort). Seulement, Bayonne se fit cueillir sur la première incursion locale, Toko reprenant à 6 m et au cordeau un centre de Souquet, qui avait déboulé côté droit (5e). Match déjà fini puisque les Franciliens n'avaient pas encaissé de but depuis cinq matchs ? L'Aviron ne préféra pas y penser et continuer à proposer du jeu.

Ce coup du sort plomba évidemment son entame, plutôt cohérente au demeurant, surtout qu'il fut suivi d'un second fait de jeu, dont les Bayonnais furent cette fois victimes et non responsables. Sur une remise dans l'intervalle de Serra, Famery vint tromper Germain de près (26e). Un but refusé pour un hors-jeu imaginaire. Les hommes de Pochat peinèrent logiquement à se remettre de cette injustice. Le Paris FC pour poser une empreinte plus ferme sur les débats, Yenga obligeant Duhour à un exploit sur sa ligne à la réception d'une offrande de Toko (37e). En évitant le but du break près du repos, Bayonne préserva ses chances de résultat.

A la reprise, les débats furent de nouveau équilibrés, le PFC jouant assez bas et procédant par contre. Devant le schéma proposé, l'Aviron peina à se montrer dangereux, souvent à cause d'une ultime passe défaillante ou à un manque de présence dans la surface de vérité, malgré l'entrée de Diafutua à l'heure de jeu. Comme souvent en pareille occasion, les locaux profitèrent de leur première vraie opportunité pour doubler la mise. Et encore, même pas sur une action construite mais sur un exploit individuel de Souquet, qui transperça le rideau bayonnais en vitesse et puissance pour venir gagner son duel avec Duhour (72e). Un ballon anodin perdu au milieu, une erreur payée cash.

L'Aviron eut alors le mérite de ne pas se désunir, de pousser sans se décourager. Des vertus récompensées par une lucarne de 20 m de Girod, entré en jeu quelques minutes avant son joyau. Dans les ultimes secondes, le PFC frissonnera sur un coup franc cafouillé dans sa surface. Les Franciliens auront la maîtrise du match, pas toujours du jeu. Paradoxal mais efficace. A méditer pour Bayonne.

Cyrille Pomero - Sud-Ouest (Lundi 7 Novembre)

-----------------

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires