Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 17:00

Le gros défi de l'Aviron

 Comme face à Luzenac, il y a dix jours, Gibzie et les Bayonnais s'inclinent sur leur pelouse. P. Bernière

Le club basque ferait un grand pas vers le maintien en s'imposant ce soir contre les Picards.

Trois réceptions (Amiens, Rouen et Cannes) et deux déplacements (Rodez et Strasbourg), c'est ce qu'il reste aux joueurs de l'Aviron Bayonnais pour obtenir leur maintien en National et repartir la saison prochaine pour une quatrième campagne d'affilée dans l'antichambre du football professionnel. Mais ces cinq dernières rencontres sont autant d'embûches et de pièges qu'il faudra contourner pour éviter l'une des trois dernières places du mini-championnat que va disputer l'Aviron à partir de ce soir.

Amiens sera revanchard

Le premier morceau est de choix avec la réception des joueurs picards lancés vers la Ligue 2 à toute vitesse : « Ce soir, il n'y aura pas besoin de motiver les gars », indique Manu Bafcop, l'entraîneur adjoint de l'Aviron Bayonnais. « Ça va être un gros match, car Amiens risque d'être doublement motivé par cette rencontre. On les a battus deux fois la saison dernière et cette année, on a été chercher un point devant leur public. Ils risquent d'être revanchards. » Amiens a de grandes chances de retrouver la Ligue 2 après son succès obtenu vendredi soir à la Licorne contre Rouen. En admettant que Strasbourg fasse le plein sur ses cinq derniers matches, le SCA n'aura alors besoin que de deux victoires et un nul pour remonter. Largement dans les cordes de l'équipe de Ludovic Batelli, « une formation athlétique et qui a commencé sa série d'invincibilité contre nous lors du match aller », ajoute Manu Bafcop. En championnat, les Amiénois n'ont plus perdu depuis le 9 novembre dernier (treize victoires et six matches nuls). Toutes compétitions confondues, vous rajoutez deux nouvelles victoires et un match nul dans la même période. C'est dire l'ampleur de la tâche qui attend les joueurs basques ce soir à Deschamps.

Trois retours, un blessé

Revenus d'Orléans avec trois nouveaux points dans les valises mais aussi un joueur blessé (Anthony Dos Santos touché à un genou, devrait déclarer forfait pour ce soir), les Bayonnais vont toutefois pouvoir récupérer trois joueurs importants, de retour de suspension : les défenseurs axiaux Manu Degoul et Raphaël Romey ainsi que le milieu défensif Jérôme Lalanne. « On a vu avec les résultats de nos adversaires directs que c'était très important d'avoir gagné cette rencontre à Orléans », se félicite Manu Bafcop. « On avait une équipe remaniée avec des joueurs qui n'avaient pas joué ensemble depuis longtemps. Mais on a été solide toute la rencontre même si on manque de se mettre à l'abri trois-quatre fois avant la fin. Si on peut prendre trois nouveaux points ce soir contre Amiens, on aura fait un grand pas vers le maintien. »

Les Bayonnais auront le regard tourné vers la confrontation entre Gap et Plabennec avant de penser au déplacement périlleux en fin de semaine à Rodez, autre rival direct au maintien.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Mardi 26 Avril)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires