Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 14:36

Pas le droit à l'erreur

 Sarrabère et les Bayonnais jouent gros samedi à Didier-Deschamps. photo jean-daniel chopin

Rémi Elissalde et les Bayonnais jouent gros samedi à Didier-Deschamps.

Contre un adversaire direct au maintien, l'Aviron Bayonnais ne peut se permettre le luxe d'une contre performance.

L'avant-dernier du classement accueille la lanterne rouge. Après avoir rencontré successivement trois équipes du Top 6, l'Aviron Bayonnais va connaître une fin d'année 2011 chargée qui risque de conditionner la suite de sa saison. La semaine prochaine, mais c'est une tout autre compétition, les joueurs d'Alain Pochat iront défier le leader du National, Niort, sur ses terres pour le compte du 8e tour de Coupe de France pour avoir le droit de rêver à recevoir une L1 en 32es début janvier. Mais c'est surtout en championnat que l'Aviron ne peut passer au travers avec trois rencontres tout aussi cruciales les unes que les autres.

Prendre des points avant Noël

Dans l'ordre, les réceptions de Besançon (demain soir) et Orléans (le 16 décembre) et un déplacement à Quevilly juste avant Noël (le 20 décembre). Avec déjà quatre points de retard sur le premier non relégable (Beauvais), la marge de manœuvre est assez réduite. Il faudrait pour bien faire prendre au moins six points sur les neuf possibles pour garder le contact avec les équipes placées juste devant.

Pour ne parler que de la prochaine réception, celle des joueurs Franc-Comtois demain soir, les trois points seront capitaux pour les coéquipiers de Michel Bidegain (13 points). Car les rivaux directs au maintien actuels sont tous susceptibles de prendre des points au cours de cette 17e journée : le Red Star (15) alors du derby Francilien à Créteil (18), Luzenac (17) qui reçoit Nîmes, Beauvais (17) qui accueille le Paris FC ou Colmar (19) qui reçoit Martigues et Cherbourg (19) qui se déplace à Ajaccio.

A domicile, l'Aviron Bayonnais reste sur trois prestations solides contre Nîmes (2-1), Cherbourg (0-0) et Épinal (2-1). Il se doit enfoncer le clou demain soir contre des Bisontins promus mais encore plus mal engagés dans le championnat que les Bayonnais avec trois points perdus sur tapis vert il y a une semaine par la DNCG. Raison de plus pour enterrer un peu plus une équipe qui reste la seule à n'avoir pas remporté un seul match hors de ses bases.

Éviter la résignation

L'Aviron Bayonnais aura eu toute la semaine pour digérer, de son côté, la lourde défaite concédée chez le leader Niortais. Alain Pochat, le coach basque, avait pointé du doigt certains manques en fin de rencontre qui ont trop alourdi le score à l'image des deux derniers buts largement évitables : « On aurait pu revenir un peu dans la partie, juste après le deuxième but encaissé. Mais j'ai senti comme de la résignation chez certains joueurs. Après, on fait des fautes énormes et à l'arrivée, on a un score très lourd. » Alors certes, c'était contre le leader mais ce sentiment de résignation reste à bannir pour espérer s'en sortir une nouvelle fois dans ce championnat. Demain soir, ce sont donc trois points qui sont à prendre, ni plus, ni moins !

Jakes Debounco - Sud Ouest (Vendredi 2 décembre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires