Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 15:57

L'Aviron est sur un rythme d'enfer

Les Basques enchaînent les matchs et reçoivent des Normands au jeu très offensif.

L'AS Cherbourg, comme l'Aviron Bayonnais, s'est qualifié pour le 6e tour de la coupe de France. Sauf que les Normands n'ont pas bataillé 120 mn pour sortir Pointe Hague : ils ont gagné 4-0 ! Vite fait, bien fait. Quant aux Bayonnais, victorieux 1-0 du derby contre Anglet, ils ont dû puiser dans leurs réserves, déjà bien entamées depuis début septembre, puisqu'ils ont disputé avec la coupe 12 matchs, dont deux en semaine, à Fréjus et Martigues !

« C'est vrai que les garçons enchaînent les matchs, mais avec les victoires, c'est plus facile de récupérer, convient Alain Pochat, l'entraîneur de l'AB. Lundi soir, ils ont eu une grosse séance de récup', avec les soins, la glace, les kinés… Mardi, c'était repos et on a repris avec deux séances mercredi ; l'objectif, c'est d'être frais pour recevoir Cherbourg, qui est une équipe très offensive. Il faudra être en place pour ne pas s'exposer aux contres. »

Opération survie

Les Bayonnais en tout cas reviennent de loin, après un début de saison « horribilis ». Les victoires au Red Star, puis à Didier-Deschamps contre Nîmes, enfin le nul ramené de la Venise provençale, il y a dix jours, ont relancé l'Aviron dans son opération survie.

« On savait, continue Pochat, que nous ne serions pas prêts de suite après notre maintien confirmé tardivement. Nous avions beaucoup de nouveaux joueurs à intégrer, notre collectif n'était pas en place de suite et il a fallu, malgré des résultats négatifs, s'accrocher. Aujourd'hui, je suis content, car le travail paye. » Alain Pochat est satisfait de l'investissement de ses joueurs. Et des progrès enregistrés. Bidegain a été replacé dans l'axe central, le bloc défensif est en place et Famery a apporté sa technique au milieu. « Les garçons avancent, on progresse, c'est bien, dit le coach. Il faut de toute façon continuer à se montrer régulier, ce sera la clé, car on voit bien qu'il y a deux blocs homogènes qui se forment. Six, sept équipes, devant, vont jouer les trois premières places, et derrière, ça va batailler à dix, douze équipes. »

Cherbourg ne viendra pas à Bayonne sûr de son fait, comme ce fut le cas pour des Nîmois suffisants, pris au piège basque. « Ils n'ont perdu qu'une fois à l'extérieur et réussi des nuls 3-3, à Épinal et Martigues, on devra être très solide pour les battre », conclut l'entraîneur des Ciel et Blanc.

Christophe Berliocchi - Sud-Ouest (Samedi 22 Octobre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires