Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 23:08

Michel Bidegain, l'expertise bayonnaise

 Michel Bidegain a disputé 31 matchs avec l'Aviron l'an dernier (2 buts). PHOTO BERTRAND LAPègue  

Le capitaine des bleu et blanc joue au club depuis l'année 2000. Deux objectifs majeurs pour lui cette saison : maintenir l'Aviron et valider son bac + 5 en expertise comptable. 

C'est un des cadres de l'équipe, un modèle sur et en dehors du terrain. Au club depuis l'année 2000, Michel Bidegain est le témoin privilégié de ce petit miracle permanent, celui qui voit l'Aviron Bayonnais version football exister à un tel niveau de pratique, avec des moyens pourtant réduits. Le milieu de terrain, natif de Bayonne, capitaine des Bleus et blanc, le reconnaît, les saisons de son club sis aux confluents de la Nive et de l'Adour coulent rarement comme un long fleuve tranquille : « On peut regarder tous les budgets de National, voire même certains au niveau du CFA : beaucoup de gens ne s'en rendent pas compte, mais c'est assez exceptionnel d'être à ce niveau-là avec nos moyens, nos structures, nos conditions d'entraînement et nos moyens financiers. »

C'est peut-être lui, un jour, Michel Bidegain, ou « Mitch », qui aura un œil sur les finances bayonnaises. En parallèle à son investissement dans l'équipe, il absorbe, par correspondance, les cours qui le mènent tout droit à son diplôme supérieur de comptabilité gestion. Il est en passe de valider son bac + 5. « Tous les jours, le soir, le dimanche, les vacances, mais je travaille pour moi ! » sourit il. « J'ai pour objectif dans la vie de faire autre chose que le football, j'ai mes études à côté qui sont prioritaires. Le foot me permet d'être indépendant et de vivre de ça, mais je n'aspire pas à devenir pro. Par contre, je peux vivre ma passion à un niveau très intéressant. »

Alors oui, les saisons sont parfois un peu longues pour Bidegain, qui dispose d'un contrat amateur, renouvelable tous les ans. « J'ai l'habitude chaque année des fins de saisons sportives délicates avec l'Aviron, fin mai, et des examens, mi-juin. » Le capitaine souligne qu'il a trouvé cette voie comptable, un peu par hasard mais que « ça a été comme une petite révélation ». Il affirme : « J'ai décidé d'aller jusqu'au bout du bout. »

L'incarnation du club

Homme d'engagement, il a le même raisonnement pour son onze bleu et blanc, dont il est l'incarnation. « Irréprochable sur le terrain, et même s'il est un peu introverti, c'est un meneur écouté. Il représente l'état d'esprit du club », souligne son entraîneur Alain Pochat. Bidegain réfute donc cette thèse qui verrait l'Aviron, son club repêché in extremis dans ce championnat, couler directement à l'étage inférieur. « Notre défaite à Ajaccio est logique, mais pas celle du premier match face à Beauvais. On dispose d'un effectif de qualité, avec certains joueurs qui ont déjà joué à ce niveau. Et même après la descente sportive en fin de saison, on avait toujours dans un coin de la tête le fait de pouvoir être repêchés, donc on se préparait quand même à repartir en National. »

Avant d'enchaîner par deux défaites, la préparation de l'Aviron avait été plutôt bonne, avec de bons matchs amicaux. Bidegain a son idée sur le petit traumatisme qui a pu envahir ses coéquipiers : « On sent depuis le début de la compétition qu'il y a une grosse appréhension de la plupart des joueurs, il va falloir chasser ça et se libérer. C'est ce qui nous bloque, On n'arrive pas à se lâcher. » C'est ce qu'il dira sûrement à ses coéquipiers, se lâcher face à Colmar, pour engranger les trois points. Manière d'équilibrer un peu les comptes.

Eric Becquet - Sud-Ouest (Samedi 20 Août)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires