Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 18:01

« On ne lâchera rien ! »

Olivier Serra va devoir s'arracher sur le front de l'attaque bayonnaise 

Olivier Serra et ses coéquipiers savent ce qui les attend ce soir. Mais le milieu bayonnais assure que tout le monde donnera son maximum pour la 15ème journée du championnat National de football.

L'Aviron Bayonnais accueille le leader Épinal, ce soir à Deschamps (match à 19 heures). Le match des extrêmes mais aussi de tous les dangers pour les joueurs d'Alain Pochat qui vont vouloir absolument l'emporter pour redresser la barre après la défaite au Paris FC la semaine dernière : « Nous n'avons que quatre matchs à jouer au mois de novembre et nous avons perdu le premier. On ne peut pas se permettre de perdre ce soir », prévient Olivier Serra, débarqué sur les bords de la Nive cet été.

Formé au Muret et à Niort

Ce jeune milieu de terrain, né à Perpignan il y a vingt-cinq ans, repart presque de zéro après avoir bourlingué entre Vinça, club de ses débuts en Catalogne, Muret, Niort, Balma et Blagnac : « Je suis passé par le sports-études de Muret quand j'étais collégien, puis j'ai été formé aux Chamois Niortais et j'ai évolué en CFA avec Balma », indique Olivier.

« Mais après avoir mis le foot entre parenthèses il y a cinq ans et repris à Lavernose en PL, il y a trois ans, j'avais abandonné l'idée de faire du foot à ce niveau », explique le nouveau commercial du club qui s'occupe de toute la partie partenariat, sponsor et marketing à l'Aviron. C'est son entraîneur dans ce petit village proche de Toulouse, Gilles Castillon (ndlr : actuel intendant à l'Aviron Bayonnais), qui l'a fait venir sur Bayonne : « J'ai fait une semaine avec le groupe en mai dernier avant qu'ils n'aillent jouer à Strasbourg. Ça s'était bien passé et Alain Pochat m'a rappelé ensuite pour me prendre dans son effectif cette année. »

Des débuts difficiles

Les débuts en championnat n'ont pas été à la hauteur des espérances mais Olivier Serra, comme ses coéquipiers, n'a rien lâché : « On était très mal au début mais le recrutement n'était pas terminé », ajoute Olivier.

« L'ambiance au club est restée sereine, il n'y a pas eu d'embrouilles entre les joueurs, et le coach nous a tout le temps rassurés. Du coup, on a passé un super-mois d'octobre en terme de résultats. » Mais pour espérer se maintenir, l'Aviron Bayonnais ne peut pas se permettre le luxe de laisser échapper trop de points. Et la réception d'Épinal ce soir vient-elle à point nommé ?

« Ce sera un match de costauds », assure Olivier, « on sait qu'ils sont très bons en contre-attaques, qu'ils ont de la qualité offensivement. Nous avons revu notre dernier match en vidéo, nous devons encore progresser sur quelques points mais contre Nîmes qui était invaincu depuis longtemps avant de venir chez nous, on a sorti le match qu'il fallait. Et si Épinal vient avec le même état d'esprit que les Nîmois, ils trouveront du monde en face » ! Le milieu de terrain, reconverti depuis quelques rencontres attaquant axial, attend son heure : « J'ai plus d'espaces devant, je m'y sens bien mais il faut que je marque maintenant. Ce serait bien pour la confiance », admet-il. Personne ne le blâmera d'ouvrir son compteur contre les Spinaliens ce soir.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Samedi 12 Novembre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires