Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 13:16

La der à Deschamps

 

L'Aviron quitte Deschamps avec la venue du finaliste de la Coupe de France.

Depuis la semaine dernière et le match nul rapporté d'Orléans (1-1), l'Aviron Bayonnais est condamné au retour en CFA.

Tout juste les Bayonnais peuvent-ils encore éviter la dernière place et essayer d'accrocher la meilleure place des équipes relégables, Beauvais, où les joueurs basques se déplaceront la semaine prochaine pour la clôture du championnat, ne pointant qu'à trois petites longueurs. Ce soir, pour la dernière réception de l'année, l'Aviron s'offre une affiche de gala face au finaliste de la Coupe de France, Quevilly. Une bonne raison de se déplacer au stade ce soir pour les amateurs de ballon rond. Le coach Quevillais, Régis Brouard, indiquait il y a quelques semaines ne pas comprendre comment les Bayonnais, qui pratiquaient un joli football, pouvaient se retrouver dans pareille situation. Son équipe également produit du beau football, à l'image de son parcours extraordinaire en Coupe de France. Une équipe qui a su se remobiliser après chaque rencontre de coupe pour aller chercher les points nécessaires à son maintien.

Un départ galère

De son côté, l'Aviron en termine donc avec sa saison galère. Une saison qui avait débuté avec un repêchage tardif en National et un groupe bâti pour les joutes de CFA et pas forcément préparé à en découdre dans l'antichambre du football professionnel. Du coup, il faudra attendre la dixième journée au Red Star pour décrocher une première victoire en championnat (2-1). Deux mois de compétition sont déjà passés et les Bayonnais comptent six points de retard sur les premiers relégables. Un écart qui s'avérera rédhibitoire puisque qu'il est le même à deux journées de la fin. Pour autant, l'Aviron s'accroche aux branches et décroche deux nouveaux succès de prestige à Deschamps contre Nîmes et Epinal, deux équipes encore à la lutte pour l'accession en L2 aujourd'hui. Mais à la fin des matchs aller, l'écart avec le premier non relégable s'est accentué. Il est alors de huit points.

L'espoir renaît à la trêve

Les renforts à la trêve, les efforts sur le terrain, une certaine efficacité offensive retrouvée redonnent du peps aux Bayonnais qui se débarrassent d'Ajaccio invaincu depuis des semaines, du Poiré-sur-Vie, du Red Star et de Martigues lors d'un match au scénario insensé. Bayonne, toujours relégable, pointe à cinq longueurs du Red Star. Beaucoup et peu à la fois, mais la dernière ligne droite ne sera que le reflet de la saison bayonnaise. Quelques suspensions derrière obligeant sans cesse à modifier le moule défensif, des points perdus bêtement dans les dernières minutes de jeu et pourtant, très peu de matchs perdus (seulement deux sur les onze dernières rencontres). L'Aviron va quitter le National avec regrets mais cette dernière réception pourrait lui donner envie d'y revenir très vite. Pour accueillir les héros de la Coupe de France, l'Aviron devra se passer des services de Soubervie, suspendu et Tunani blessé. Le reste du groupe est sur le pont.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Vendredi 18 mai)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires