Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 20:11

L’Aviron à Dauger

Au-delà d'un rendez-vous sportif de haut-niveau, face au mythique Stade de Reims, samedi soir (18h30) à Jean-Dauger, les dirigeants auront un autre défi : remplir le stade.
Au match aller à Reims, l'actuel deuxième du championnat avait enregistré dans son stade le record d'affluence de spectateurs du National, pour la saison en cours (1) avec 11 089 âmes référencées. Autour d'une journée sur le thème de la culture et des traditions du Pays Basque, ce rendez-vous en Champagne avait fortement touché les dirigeants de l'Aviron. Sportivement, les Bayonnais ne s'étaient inclinés que d'un but, encaissé à quatre minutes de la fin.

Alors, sur une idée originale de Nicolas Bernet, l'entraîneur des gardiens de l'Aviron, les dirigeants ont décidé à leur tour de sortir confettis et cotillons. L'ambition est double : battre un cador du championnat pour se rapprocher du maintien et remplir le Stade municipal Jean-Dauger, en organisant une belle fête du football, sur la terre du rugby.

Nicolas Bernet, heureux de la tournure que prennent les événements à J-5, souligne : « on sent vraiment une mobilisation derrière nous. Les Bayonnais, les Basques en général d'ailleurs, savent se mobiliser. On peut être rugby, mais on est avant tout bleu ciel et blanc. Même club, mêmes couleurs ! ». Ainsi, les associations comme Peña Baiona ou les Gars de l'Aviron (entre-autres) se font écho de l'événement.

L'entraîneur des gardiens explique la genèse de l'événement : « j'ai toujours un tas de trucs qui me passent par la tête. Là je sentais que le club ronronnait un peu, alors je me suis dit hop, bougeons ! »

Le coach de l'équipe première Alain Pochat s'est aussi mué en cheville ouvrière du projet : « Si on ne bat pas ce record d'affluence, ce n'est pas grave, mais on espère s'en approcher le plus possible. Notre désir est de remplir au maximum le stade. On souhaite revivre ces grandes ambiances de coupe de France ». Ah, ces fameux moments magiques, héroïques, de cette compétition qu'est la vieille Dame, ces Bayonne face à Bordeaux, Guingamp ou Lyon ! Des jours spéciaux où tout un peuple transcende son équipe, où l'émulation des supporters n'a jamais mieux porté son nom que 12e homme.

Avec Fontaine et Kopa

En plus de tout une organisation festive qui débutera autour de 15 heures par des tournois de jeunes et qui prendra corps dans l'ondulation de la danse hip-hop, deux invités prestigieux seront en quelque sorte les parrains de cette opération séduction.

Deux vieilles gloires, qui si elles n'évoquent peut-être pas grand-chose aux plus jeunes, raviront ceux qui le sont en peu moins, ceux qui ont rêvé devant le Stade de Reims ou l'équipe de France des années 60 : Raymond Kopa et Just Fontaine (recordman du nombre de buts marqués en Coupe du Monde, soit 13 en 1958). Et les plus grincheux, ceux qui pensent qu'ils ne pourront pas voir Bourgoin - Bayonne ? Le foot s'est fait arrangeant : l'horaire a été avancé spécialement à 18 h 30, pour que les mordus du ballon ovale puissent se diriger du stade vers les écrans du centre-ville pour assister à ce match capital pour les hommes de Christian Gajan.

Au-delà d'un coup de main de supporters pour tenter de terrasser l'ogre Reims, Pochat et Bernet lancent un cri du coeur : « les gens pensent peut-être que le foot, on a besoin de rien, mais au contraire, on est en demande sur toutes formes d'aides ». Dans un championnat National où les forces budgétaires ne sont pas du tout équilibrées, l'Aviron manque parfois de bras. « Peut-être que l'on ne va pas assez vers les gens » termine Pochat. Cette fois, les bras seront vraiment grands ouverts. Il suffit de sortir les agendas, et de cocher, samedi 18h30.

Eric Becquet – Sud-Ouest (Mardi 23 Février)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires