Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 17:08

Maîtres de leur destin

 Les Basques devront écarter Rouen ce soir à Deschamps. photo jean-daniel chopin  

Pour garder les cartes en main et rester en National, l'Aviron doit vaincre Rouen ce soir. C'est presque une obligation !

L'avance substancielle de l'Aviron Bayonnais a fondu comme neige au soleil. Les quatre défaites du mois d'avril ont replacé les joueurs basques à portée de fusil des équipes relégables. À quatre journées de la fin et avec seulement trois matches à disputer, la marge de manœuvre s'est même sacrément réduite pour les joueurs d'Alain Pochat. Manu Degoul, un des piliers de la défense Basque et arrivé au club il y a déjà six ans, le concède volontiers : « On sait très bien que nous avons un match de moins à jouer que les autres et qu'il nous faut prendre le maximum de points d'ici la fin de la saison. Et ça commence par cette rencontre contre Rouen qu'on se doit de gagner absolument ».

Bonifier le résultat obtenu à Rodez

Manu Bafcop, l'adjoint d'Alain Pochat, déclarait même logiquement après la rencontre la semaine dernière en Aveyron que « le point pris à Rodez ne serait positif que s'il était bonifié par trois points contre Rouen. » Manu Degoul ne dit pas autre chose sur le point pris à Rodez samedi dernier (0-0) : « On y est allé en essayant de tenir le nul le plus longtemps possible et pour s'imposer dans les derniers instants de la partie » explique le longiligne défenseur originaire de Mont-de-Marsan.

« Même si on ne s'est pas imposé, on garde l'avantage sur le goal average particulier et notre avance au classement ». On pourra toujours remarquer que la position de l'équipe bayonnaise en dehors de la zone rouge ne tient qu'à un fil minuscule, il faudra quand même que Rodez (à domicile contre Cannes) et Colmar (à Créteil) s'imposent la semaine prochaine lorsque l'Aviron sera exempt pour sortir la tête de l'eau. « De notre côté, ce serait bien de gagner ce soir contre Rouen pour au moins rester en dehors de la zone rouge. On a les moyens de le faire. On est préparé physiquement pour bien conclure cette saison » ajoute le footballeur bayonnais, déterminé comme l'était autrefois son rugbyman de père sous les couleurs du XV d'Hagetmau. « On sait que ce ne sera pas facile car Rouen va vouloir bien terminer sa saison pour bien entamer la suivante. Mais l'Aviron se doit de rester en National. Même avec un budget limité, on est bien dans ce championnat, et je pense que Bayonne mérite de rester à ce niveau. »

Des absents

Outre la marge de manœuvre réduite, l'Aviron devra également se passer des services de Sébastien Pennacchio (troisième avertissement le 22 avril dernier à Orléans) et de Marc Estrade (troisième avertissement aussi récolté le 26 avril contre Amiens), tous les deux suspendus, tout comme Michel Bidegain qui purgera son dernier match. Yohann Sauvestre, Jordan Chort, Steve Pinau, tous blessés, manqueront eux aussi à l'appel. Mais diminués, les Bayonnais étaient bien allés chercher trois points à Orléans il y a quinze jours. Bis répétita ce soir ?

Les cinq adversaires de Bayonne

Il reste trois places en partance vers le CFA. Plabennec (37 pts), exempt ce week-end et le plus mal loti des six, saura samedi soir s'il lui reste encore une chance de se sauver. Colmar (37 pts) devrait s'en sortir à domicile contre Alfortville démobilisé. Du coup, la pression est sur les épaules de Rodez et Bayonne (39 pts). En déplacement à Strasbourg, les Aveyronnais jouent gros, tout comme les Bayonnais à domicile contre Rouen. En outre, elles connaîtront le résultat des deux autres équipes menacées, Gap (41 pts) qui aura reçu Fréjus la veille et Pacy (41 pts) qui aura joué au Paris FC. Luzenac (43 pts) sera définitivement sauvé en s'imposant à Niort.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Samedi 7 Mai)

Partager cet article

Repost0

commentaires