Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 18:26

Au révélateur picard

 Les Bayonnais ont réussi un vrai grand écart avec cette série d'invincibilité de 5 matches. PH J.D. chopin  

L'Aviron Bayonnais, fort d'une impressionnante série, défie une formation beauvaisienne toujours en course pour l'accession en Ligue 2.

"On savait que février serait très important" indique Alain Pochat, « mais on est loin de la fin du championnat. Il reste encore trente points à distribuer. Il nous faudrait à peu près trois-quatre victoires et deux matches nuls pour se sauver. » L'Aviron est quand même sur une très bonne voie pour obtenir son maintien. Mais en football, tout peut aller très vite d'un côté comme de l'autre et il y a tout juste un mois, la situation était sacrément différente.

Un équilibre au bon moment

Toujours est-il que l'excellente série obtenue (quatre victoires de rang et un match nul juste avant) sur le mois le plus court de l'année autorise à un peu plus de sérénité que lors du début de saison : « En fait, si on réussit cette série, c'est aussi parce qu'on a toujours cru aux possibilités des joueurs » explique le coach basque. « On a gardé notre ligne de conduite et on a trouvé en même temps le bon équilibre, offensivement comme défensivement. » Une défense qui ne bouge plus depuis presque un mois, une complémentarité offensive percutante, un milieu de terrain solide. Et un petit détail qui a aussi son importance : samedi dernier, l'Aviron a terminé la rencontre avec sept joueurs du « cru ». Ceci étant dit, les Bayonnais vont passer un test important ce soir en Picardie. L'AS Beauvais est toujours en course pour une éventuelle accession en Ligue 2. Et si le leader Bastia est intouchable pour le premier accessit, les deux autres places sont encore ouvertes : Amiens (58 points) tient le bon bout pour la seconde mais derrière, de Guingamp (52), en passant par Strasbourg et Rouen (47), Cannes (46) jusqu'au duo Beauvais-Fréjus (45), tout reste possible. « Ils ont une équipe qui tient la route » confirme Alain Pochat, « ils peuvent encore jouer un rôle important pour la montée, notamment avec leurs capacités offensives. » Les Isariens possèdent la quatrième attaque du championnat avec notamment un trio à 6 buts chacun (Farssane, Louisy Daniel et Andriatsima).

Des absents côté basque

De son côté, le club basque devra faire face à trois absences. Michel Bidegain et Anthony Dos Santos sont suspendus et Manu Degoul, en délicatesse avec sa cheville, est laissé au repos. Jordan Chort, Pierre Maubaret et Max Hilaire ont été appelés en renfort au sein d'un groupe qui n'avait quasiment connu aucun changement au cours des quatre derniers matches : « C'est sur, ce week-end, l'effectif va un peu bouger mais aux garçons qui auront leur chance de bien tenir leur rôle » note Alain Pochat. En tout état de cause, l'Aviron, qui possède désormais 8 points d'avance (avec un match en plus) sur le premier relégable Pacy, joue plus sereinement qu'en 2010. Et çà, c'est déjà un sacré avantage !

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Samedi 12 Mars)

Partager cet article

Repost0

commentaires