Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 23:40

Face au géant Tchèque

Les défenseurs bayonnais devraient être les premiers à affronter la nouvelle recrue cannoise, grand attaquant international.
Ce sera à n'en pas douter l'attraction de cette seconde partie de championnat. En recrutant l'international Tchèque Jan Koller, les dirigeants du club Azuréen ont fait le « buzz » pendant la trêve hivernale. Le meilleur buteur de l'histoire de la sélection tchèque, qui a posé ses valises à Cannes pour un an et demi, sera un atout supplémentaire pour l'attaque cannoise, pas trop à son aise dans cette première moitié de saison (ndlr : quatrième plus mauvaise attaque avec seize buts inscrits). Non qualifié la semaine dernière pour attaquer la rencontre des 32es de finale de la Coupe de France, Jan Koller devrait pouvoir être aligné dès demain contre l'Aviron Bayonnais.

Un plan « anti-Koller » ?

Les dirigeants azuréens oeuvrent en tout cas dans ce sens-là. Mais pour le coach bayonnais, Koller n'est pas le seul atout offensif des Cannois. « Bien entendu, on en a parlé avec les joueurs dans la semaine » explique Alain Pochat, « ce n'est pas la peine d'occulter la chose. Donc, il a fallu anticiper sur sa participation ou son entrée en jeu samedi soir. Mais çà peut aussi changer leur style de jeu. S'il joue, il faudra être présent dans les duels aériens mais savoir aussi être attentifs sur les seconds ballons et également savoir gêner les centreurs».

L'AS Cannes, avec ou sans Koller, ce n'est pas le même style de jeu. Plus posé et rapide sans le Tchèque, le jeu Cannois devrait être plus direct avec sa tour de contrôle. « Là où ils vont peut-être connaître quelques soucis, c'est avec le nombre important d'offensifs qu'ils ont dans l'effectif. Çà va en envoyer sur la touche et çà va peut-être un peu coincer avec les autres joueurs » indique Alain Pochat. Cela reste toutefois des soucis de riche. L'Aviron Bayonnais, lui, a d'autres soucis à gérer.

Un effectif au complet

Comme les séances d'entraînement dans la semaine. « On a jonglé toute la semaine, il faut continuellement être dans l'anticipation à droite et à gauche, prévenir les joueurs au dernier moment » explique Pochat. La facture des textos sur les portables sera certainement salée ! Les joueurs bayonnais ont pu effectuer un footing lundi matin à Chiberta et s'entraîner normalement sur le synthétique des remparts lundi après-midi et mardi matin. Depuis, la séance, mardi en fin de journée, sur la boue de Lauga et celle de mercredi soir sur le stabilisé de Deschamps démontrent une nouvelle fois que tout le monde ne boxe pas dans la même catégorie dans ce championnat.

Il y a quand même des bonnes nouvelles puisque l'effectif basque est au grand complet, l'infirmerie est quasi vide. Alexandre Salep, touché à l'épaule pendant la trêve, et qui s'est entraîné normalement dans la semaine, fait partie du groupe au même titre que Christophe Pécastaings, doublure de Ximun Duhour pour la première fois cette année en National.

Jakes Debounco – Sud-Ouest (Vendredi 15 Janvier)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires