Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 13:06

Pour l'Aviron, la route est longue

Soubervie et les joueurs Bayonnais sont en mission.

Les joueurs d'Alain Pochat jouent ce soir à Créteil, et samedi prochain à Epinal. Entre les deux, les Bayonnais feront étape à Troyes, sur les installations de l'ESTAC, pour s'entraîner.

Ce championnat National, à deux vitesses, est terriblement long et fastidieux, voire épuisant. Et cette semaine qui se dresse devant les Bayonnais en est encore l'illustration : départ ce matin vers Créteil, pour disputer ce soir la 23e journée de National, un match en retard initialement prévu début février. Puis, le périple bayonnais se poursuivra par une pause de trois jours à Troyes, afin de préparer au mieux le second match de la semaine, prévu samedi soir à Épinal (33e journée).

Dans l'Aube, les joueurs d'Alain Pochat retrouveront une vieille connaissance aquitaine, puisque c'est Jean-Marc Furlan, l'ancien coachde feu l'entente Libourne-Saint-Seurin et actuel entraîneur de Troyes qui les accueillera.

Dans cette division où des différences colossales existent au niveau des budgets, Bayonne, pour son voyage de l'autre côté de l'hexagone devra se priver de deux titulaires qui travaillent. Jordan Chort et Jérôme Lalanne sont ainsi restés à Bayonne. Alain Pochat a donc emmené un groupe de 16 joueurs, avec un seul gardien, le néo Lillois Oukidja, pour se laisser une marge de manœuvre dans le choix des joueurs de champ.

Face à deux équipes robustes, surtout à domicile, l'Aviron aura fort à faire. « Créteil c'est une équipe avec de grosses individualités, qui, même si elle n'a pas eu les résultats escomptés, est une formation solide. Quand à Épinal, c'est tout simplement un prétendant à la montée » souligne Alain Pochat. Face à des Cristoliens qui avec 44 points ont assuré leur maintien le week-end dernier, les Bayonnais ont un vrai coup à jouer ce soir, surtout que le club francilien sera privé de quatre joueurs suspendus. Il suffit juste d'y croire assez et d'espérer une petite démobilisation adverse.

Une victoire serait du plus bel effet, puisqu'elle permettrait aux Basques de tout simplement passer de la 20e à la 17e place.

Pas de complexe

« On va tout faire pour gagner. Depuis un petit moment les contenus ont été réussis, notre seul souci réside dans le manque d'efficacité. Mais on a des occasions à tous les matchs ». Pour preuve, Bayonne marque assez souvent ces derniers temps (5-3, 1-1, 2-2). Et offensivement, l'arrivée de Tommy Untereiner, qui jouera son cinquième match ce soir, le quatrième comme titulaire, a fait du bien. Un premier but sous les couleurs bayonnaises ce soir ? On mettrait bien une petite pièce.

En tout cas, sur cette deuxième partie de saison, les Bayonnais n'ont pas de complexe à avoir au niveau résultats. Et sans ce début de saison catastrophique, avec 7 défaites lors des 9 premiers, les Bayonnais seraient bien au chaud aujourd'hui.

Alors oui, avec des si, « on mettrait Paris en bouteille » dit l'adage. Eh Bien justement, c'est le moment, puisque c'est à Paris que ça se passe.

Eric Becquet - Sud Ouest (Mardi 17 Avril)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires