Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 18:24

L'Aviron victime indirecte des intempéries

Le match contre Orléans repoussé vendredi soir, l'Aviron Bayonnais a sans doute regardé d'un mauvais œil les performances de ses rivaux directs au maintien lors de cette 18e journée.

Il restait deux rencontres avant de terminer l'année civile : la réception d'Orléans et le déplacement à Quevilly. Les six points étaient quasiment obligatoires pour l'Aviron Bayonnais dans sa quête pour le maintien. Malheureusement, les intempéries en ont décidé autrement et le match contre Orléans, annulé, n'a pas arrangé les affaires basques. Car ce week-end, au cours de cette avant-dernière journée de la phase aller, les rivaux directs de l'Aviron au maintien ont tous gagné ou presque. Besançon a confirmé son succès en terre basque en prenant de nouveau trois points contre Fréjus (3-2), le Red Star s'est imposé contre Poiré-sur-Vie (2-0), Luzenac revient de Martigues avec trois points (3-0). Seul Cherbourg s'est incliné, les joueurs de la Manche n'ont d'ailleurs plus gagné depuis huit matchs en championnat. Du coup, la lecture ce matin du classement du National n'est pas trop favorable aux joueurs d'Alain Pochat qui, même s'ils comptent un match en moins, pointent désormais à sept longueurs de Luzenac, premier non relégable. C'est bien simple, avec trois victoires depuis le début de la saison (dont celles obtenues contre Épinal, 3e et Nîmes, 5e), les Bayonnais ont un débours de deux succès pour rejoindre la ligne de flottaison.

Après un très bon mois d'octobre (huit points pris sur douze possibles), l'Aviron Bayonnais a ensuite fait du surplace.

Moins bien en novembre

La période de moins bien coïncide par exemple avec la blessure de Cheikh Touré. Le solide défenseur ivoirien de l'Aviron formait avec Michel Bidegain de solides fondations pour la formation basque. Derrière, Alain Pochat a dû composer avec les petites diverses blessures et les suspensions de certains de ses hommes pour former son quatuor défensif. C'est aussi un certain manque de continuité dans son onze de départ qui peut expliquer, en partie, ce mois de novembre et début décembre un peu poussif. Les blessures de Sanz, Pinau, Audinet ne sont pas non plus étrangers au rendement actuel de l'Aviron.

Il y a aussi des adversaires en face, et Niort, qui semble au-dessus du lot cette année et rencontré à deux reprises (Coupe de France et National) ne favorise pas l'embellie. En revanche, les Bayonnais ont bel et bien perdu trois points à domicile contre Besançon. Du coup, le déplacement à Quevilly demain soir revêt une importance capitale pour l'Aviron.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Lundi 19 décembre 2011)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires