Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 16:36

Les regrets de l'Aviron

 Ximun Duhour s'impose devant les attaquants bastiais. photo pqr  

Les Bayonnais repartent déçus de Corse. Par deux fois ils sont revenu au score, mais les Bastiais ont fait la différence en fin de match.

Au moment de pénétrer sur la pelouse du leader incontesté du championnat de National, les Bayonnais ne pensaient sûrement pas repartir de Corse avec autant de regrets. D'autant que les choses ne tardaient pas à se décanter dans cette rencontre avec des Bastiais très en jambe à l'image de leur milieu de terrain Whabi Khazri, qui dès la 9e min, récupérait un ballon dans l'axe des buts avant de s'excentrer et de placer une frappe croisée qui faisait mouche.

On s'attendait alors à voir une vague bleue déferler sur l'Aviron Bayonnais. Et cela aurait pu être le cas si Robail sur coup franc (17e) et l'insaisissable Khazri (39e) n'avaient touché du bois. Bayonne tremblait mais ne fléchissait pas. Au contraire, les hommes d'Alain Pochat se payaient même le luxe de conserver le ballon et de dominer presque les débats, sous l'impulsion du nouveau venu, Amine Dennoun. C'est d'ailleurs l'ancien Marseillais qui à la demi-heure de jeu délivrait un caviar pour Gbizie qui, à l'entrée de la surface, plaçait une frappe enroulée qui laissait Novaes sans réaction. Une égalisation juste avant la mi-temps méritée au vu des efforts fournis par les Bayonnais. Au retour des vestiaires, le leader bastiais, vexé et remonté, plaçait le pied sur l'accélérateur et campait dans le camp des Basques. Une domination stérile qui laissait beaucoup d'espaces dans une rencontre qui allait finalement basculer sur un coup de dès. Sur un cafouillage plus exactement… À 20 minutes de la fin, Garcia, tout juste rentré, récupérait un ballon qui traînait dans la surface et plaçait une frappe flottante qui trompait Duhour.

Se ressaisir contre Colmar

Un véritable coup de massue pour les hommes d'Alain Pochat qui ne méritaient pas ça. Et pourtant au lieu de se voir assommer par ce coup du sort, Bayonne allait emballer la rencontre et revenir au score, dans les dernières secondes, sur une tête du petit Gbizie (86e) qui signait un doublé sur un centre de Muthular. Le coup était presque parfait ! Presque car sur la remise en jeu, les Bastiais profitaient d'un nouveau cafouillage pour reprendre l'avantage sur un but d'El Azzouzi (87e) qui revenait après quatre mois de blessure. Dans la foulée, le but de Diallo dans les arrêts de jeu devenait anecdotique pour des Bastiais qui s'envolent désormais au classement. Pour les Bayonnais, l'heure est en revanche aux regrets, et il faudra vite se ressaisir face à Colmar dans le match de la peur pour sortir d'une zone rouge dans laquelle ils naviguent depuis le début de saison.

Jean Philippe Thibaudeau - Sud-Ouest (Lundi 31 Janvier)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires