Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 17:17

L'Aviron coupeur de têtes

L'Aviron a lutté.

Les joueurs basques s'offrent l'ogre Ajaccien après avoir déjà battu Nîmes et Epinal à Didier Deschamps.

Forts de leur incroyable série de douze victoires d'affilées, les joueurs du GFCO auraient très bien pu mener au score avant même la fin de la première minute de jeu. Heureusement, l'ex-Bayonnais Gbizie, bien servi par son capitaine Poggi, trouve sur sa route Duhour, le gardien Basque qui se couche bien sur la frappe de l'attaquant Corse (1e).

La réaction Bayonnaise ne se fait pas attendre mais l'imprécision dans le dernier geste empêche les joueurs d'Alain Pochat de concrétiser. En face, c'est toujours le même tandem qui se démarque mais cette fois-ci, Gbizie manque le cadre des neuf mètres (9e). Quelques instants plus tard, Colloredo tente une bicyclette que Duhour capte sur sa ligne (12e).

Passé ce quart d'heure initial, l'Aviron Bayonnais envahit le camp Corse. Mais l'on comprend aisément pourquoi le Gazelec possède la meilleure défense du championnat avec les parades de son gardien Maury sur la tête décroisée de Bidegain (23e), le coup franc de Soubervie (45e +2) et la frappe de Diafutua (45e +5).

Duhour stoppe un penalty

Au retour des vestiaires, l'Aviron tente bien de forcer le destin. C'est une chose de bien contenir une équipe intraitable actuellement, c'en est une autre d'aller lui inscrire un but et de la faire vaciller. Les joueurs Basques se démènent : Maury capte deux nouvelles tentatives de Diafutua (52e, 54e) et repousse un centre dangereux de Soubervie (58e). Mais le temps passe et fait les affaires Corses.

Le tournant de la partie survient alors lorsque Chort touche le cuir du bras dans sa propre surface de réparation. Le penalty, véritable offrande aux Ajacciens, est tiré par Colinet mais détourné par Duhour sur sa ligne (73e) ! L'Aviron en profite pour placer une nouvelle banderille sur une action rondement menée : Soubervie joue une touche rapidement et lance Famery dans la surface Corse côté droit, son centre est repris victorieusement du gauche au second poteau par Giron (82e, 1-0). Les joueurs Basques résisteront courageusement jusqu'au bout du temps additionnel. 2012 ne pouvait pas mieux commencer.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Dimanche 15 Janvier)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires