Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 20:39

Les Bayonnais échouent au rattrapage

L'Aviron reste juste au-dessus de la zone de relégation. L'état du terrain est inquiétant, autant que les prochains adversaires.

L'Aviron Bayonnais avait pourtant bien entamé sa rencontre en retard mercredi soir contre l'AS Beauvais. Après à peine cinq minutes de jeu, les joueurs d'Alain Pochat pointaient déjà en tête grâce au premier but cette saison de Farid Boutadjine, placé en embuscade dans la surface, auteur d'un bel enchaînement contrôle poitrine/frappe du gauche, à la suite d'un joli mouvement côté droit du tandem Hilaire-Soubervie (5e, 1-0). « Pour une fois, on mène au score et en plus dans le contenu du match, c'était même plutôt bien » déclarait le coach bayonnais. « On a eu le monopole du ballon en première période, on a sorti quelques bons enchaînements. Et même à la mi-temps, à 1-1, je n'étais pas forcément déçu. Mais les faits de jeu n'ont pas tourné en notre faveur par la suite. »

A la limite du praticable

Les faits de jeu, certes mais aussi l'état du terrain, à la limite de l'acceptable pour le niveau du National. Les quelque dix jours de repos (ndlr : les Croisés de Bayonne ont dû inverser leur match de championnat samedi dernier et aller jouer à Cenon) n'ont pas suffi à rendre la pelouse de Deschamps praticable. Et quand on voit le temps qu'il a fait ces derniers jours sur le Pays Basque, on peut raisonnablement s'inquiéter de son futur état lorsque la pluie va de nouveau y faire son apparition. « Manu Degoul a été victime de l'état du terrain sur le deuxième but », râlait Alain Pochat. « Le ballon a rebondi juste au-dessus de son pied au moment où il veut dégager. » On connaît la suite : l'attaquant beauvaisien Jovial file au but et se fait faucher par Ximun Duhour occasionnant l'exclusion du gardien bayonnais et un penalty lourd de conséquences : « Même Ximun glisse sur la sortie et se retrouve ensuite en fâcheuse posture », ajoute Alain Pochat. Tout a tourné à l'envers pour les joueurs basques mercredi soir en ce début de seconde période. « Il faut rester positif. Malgré cette défaite qui nous fait mal, je pense malgré tout qu'on a tenu la comparaison avec l'effectif de Beauvais qui avec cette victoire, pointe à la 5e place du classement » conclut le coach bayonnais. En attendant que les conditions de jeu sur le pré s'améliorent, l'Aviron va pouvoir se concentrer sur la Coupe de France ce week-end à Bergerac avant d'accueillir le leader Troyes dans dix jours à Deschamps. Ou ailleurs. Car le niveau du National à Bayonne mérite bien mieux que la pelouse actuelle.

Jakes Debounco – Sud-Ouest (Jeudi 29 Octobre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires