Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 10:09

Encore un match capital

 

En jetant un œil sur le classement, on ne peut pas passer à côté de celui des SR Colmar et de Bayonne sans imaginer les conséquences de la rencontre de soir. Pour l’une ou l’autre équipe, le résultat de ce soir peut déjà être déterminant pour la suite de la compétition.

Résister à l'intensité

Il est évident que le perdant fera la mauvaise affaire de la soirée, surtout s’il s’agit des Basques, soit dit en passant, qui ont le plus à perdre lors de cette rencontre. A un point des Verts, avec un match de plus de joué, Bayonne n’a carrément pas le droit à l’erreur sous peine d’être distancé par les Alsaciens.

Il est clair que cela n’a pas échappé aux Colmariens qui s’attendent donc à une sacrée réception ce soir. « On vient de négocier deux matches capitaux, à Alfortville et à Rodez, remarque Damien Ott, et dans ces affrontements directs, la difficulté augmente de match en match. Les deux premiers n’étaient pas simples, et le troisième sera encore plus compliqué. Je pense que Bayonne est capable de proposer un jeu plus solide et plus agressif. Il y aura un sacré degré d’intensité lors de ce match. Notre mission est d’y résister sinon on n’existera pas. »

Également au pied du mur, les Bayonnais, comme les Colmariens, se sont bien repris depuis le mois de décembre. Certes, ils viennent d’enregistrer deux défaites consécutives face au Racing Strasbourg à domicile (1-2) et à Bastia dimanche dernier (4-2) après avoir longtemps résisté au leader corse, mais sur leur terrain ils ont tour à tour écarté Orléans, Rodez et Niort ce qui leur a permis de rester dans la course pour le maintien. Les Colmariens ont donc préparé ce match avec encore plus de sérieux. « On n’est même pas revenus sur Rouen, précise l’entraîneur, on a tout de suite basculé sur Bayonne car cette rencontre a nécessité une préparation plus pointue et plus solide. Il faut continuer à montrer à nos adversaires directs qu’on est capables d’être costauds à l’extérieur. Jusqu’à présent, on a bien géré nos émotions. Il va falloir continuer sur cette piste. »

Retour de Grimm, début de Souyeux

À l’occasion de ce déplacement, Damien Ott a apporté trois changements à la formation qui avait tenu tête à Rouen, la semaine dernière. L’entraîneur des Verts a rappelé Jérémy Grimm dont la contracture n’est plus qu’un mauvais souvenir, et Mathieu Wagner, pour éventuellement pallier l’absence d’Olivier N’Siambafumu qui est certes dans le groupe, mais pas sûr de jouer. Il a également décidé d’emmener Rémi Souyeux qui a obtenu sa qualification jeudi. Quoi de plus logique ! Ce sont Salim Mezriche, Yohann Rangdet et Guillaume Créquit qui ont fait les frais de ces changements. Au pays du rugby, Damien Ott est convaincu qu’il faudra « jouer chez l’adversaire et résister à l’impact. »

Hubert Himburg - L'Alsace (Samedi 5 Février)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires