Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 16:16

Un point dans la douleur

Jérémy Grimm a retrouvé une place de titulaire avec Colmar hier soir à Bayonne, mais sans victoire à la clé. Photo Sud Ouest/B.Lapegue 

À la recherche de leur première victoire en championnat, Bayonne et Colmar se sont quittés dos à dos, hier soir à l’occasion d’un match d’un niveau très moyen (2-2). Les Verts peuvent avoir de sérieux regrets.  

Huit jours après avoir décroché sur le fil le nul face à Niort (2-2), les Colmariens se sont présentés à Bayonne dans une configuration différente. Damien Ott a choisi d’abandonner son 4-3-3 pour un positionnement en 4-4-2 avec la présence de Jérémy Grimm pour la première fois dans le groupe cette saison. Au coup d’envoi, le milieu des SRC est associé à Benoît Patin, devant une défense où Thomas Holbein a pris la place de Malik M’Tir. Devant, l’entraîneur des Verts a placé d’entrée Abdel Moukhlil et Franck Dufrennes dans les couloirs à côté de Cédric Liabeuf et Youssouf Touré. Du côté de l’Aviron, Alain Pochat a récupéré Lalanne et Soubervie, deux des six rescapés de la saison dernière.

Ce sont les Colmariens qui sont les premiers en action quand Bernardet déborde sur la gauche. Mais son centre dans la surface est repoussé du pied par Duhour (2 e), le portier basque. Toujours à la recherche de leur première victoire cette saison, les deux équipes sont visiblement prudentes et le jeu se déroule essentiellement au centre du terrain durant les vingt premières minutes, avant une lumineuse ouverture de Liabeuf pour Dufrennes qui, seul aux six mètres, est surpris par un rebond et rate sa reprise. Dans la foulée, Bernardet tente sa chance de loin, mais le ballon passe de peu à côté. C’est un temps fort des Verts et Dufrennes, encore lui, bien servi par Touré, envoie le ballon dans le petit filet (21 e). C’est la dernière occasion des Colmariens durant cette première période. « On n’a pas réalisé la production d’un collectif et ça me tue, convenait Damien Ott à l’issue du match. On a oublié les fondamentaux et je suis très déçu. »

Les Verts ne parviennent en effet plus à aligner trois passes consécutives sous la pression des Basques. Sur un contre, Lamotte parvient à centrer sur la tête de Sarrabere, au point de penalty, mais Robert extirpe le ballon de sa lucarne (31 e). Ce n’était qu’un avertissement sans frais, mais les Colmariens ne l’ont visiblement pas compris. En attaque, ils ne parviennent pas à peser sur des locaux qui sortent proprement le ballon. Lalanne peut ainsi servir Audinet, seul sur le côté gauche, qui s’en va défier Robert. Son ballon piqué est détourné par le gardien des Verts dans les pieds de Diafutua qui l’accompagne dans la cage (1-0, 35 e). C’est le premier but de la saison pour des Bayonnais qui parviennent à maîtriser les débats jusqu’à la mi-temps.

Basile Camerling change la donne

Dès la reprise, Ott lance Toufik Zerara et Basile Camerling à la place de Patin et Moukhlil qui n’ont pas beaucoup pesé en première mi-temps.Après dix minutes à nouveau brouillonnes, les Colmariens se remettent alors dans le sens de la marche. Camerling est à la réception d’un centre de Bernardet, excellent hier soir (56 e), et d’une passe de Touré, qui se débarrasse de trois adversaires à droite (62 e), mais la tête de l’attaquant des Verts passe deux fois de peu à côté.

Les Haut-Rhinois arrivent de nouveau à presser et ils vont être récompensés. L’arbitre revient sur une faute pas très évidente sur Grimm à 22 m des buts de Duhour. Dufrennes prend ses responsabilités et enroule la balle au-dessus du mur pour l’égalisation (1-1, 70 e). « J’ai dû faire deux changements à la mi-temps et ce n’est pas logique, poursuit Damien Ott. Finalement, on parvient à égaliser, mais sur un coup de pied arrêté. »

Les Verts poussent et sur une magnifique action Camerling-Zerara à l’entrée de la surface, le second sert le premier, d’une belle louche au-dessus de la défense, qui malheureusement ne trouve que le petit filet (78 e). Les Bayonnais souffrent visiblement, mais reviennent dans la partie grâce à un coup de pied arrêté de Matutu à la 84 e qui voit son ballon rebondir sur la poitrine de Robert. Dans la minute suivante, Hilaire parvient à servir Trémolières dans la surface, qui catapulte le ballon dans la lucarne du gardien colmarien.

Holbein d’un cheveu

On pense alors que les Verts sont passés à côté d’une belle performance. Mais Bernardet, de la gauche, arrive à centrer un ballon qui passe devant tout le monde sauf Holbein au second poteau qui égalise du haut la tête (2-2, 87 e). Le ballon voyage encore plusieurs fois d’un côté à l’autre car les joueurs des deux camps sentent qu’il y a de la place pour un troisième but. Mais plus rien ne sera marqué. « On a l’occasion de prendre les trois points et on se fait hara-kiri, déplore Alain Pochat. Mais on monte en puissance. » L’entraîneur de Bayonne était plutôt satisfait contrairement à son homologue colmarien, très déçu. « J’ai envie d’être dur car je n’ai pas envie d’avoir la même pression que la saison dernière. » Après cette rencontre, c’est loin d’être gagné.

Hubert Himburg - L'Alsace (Dimanche 21 Août)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires