Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 11:00

Faire pâlir l'étoile

Pour éviter la bascule en CFA, les Bayonnais doivent prendre des points à domicile.

L'Aviron reçoit l'Étoile de Fréjus-Saint-Raphaël ce soir. Les Varois jouent sans pression du résultat et viennent d'accrocher Niort.

L'Aviron Bayonnais, battu à Vannes samedi dernier, n'a certes pas arrangé ses affaires au classement mais revenir bredouille de Bretagne a quand même moins d'importance que les trois points perdus quelques jours auparavant à domicile contre un rival direct au maintien.

C'est bien ce soir-là que les Bayonnais ont perdu beaucoup dans cette première semaine à trois matchs. Et finalement, avec trois points pris sur les trois matchs (Poiré, Luzenac et Vannes), les Bayonnais n'ont pas réussi à combler la totalité de leur retard sur les formations en équilibre instable au niveau de la ligne de flottaison. Car si l'Aviron est pour l'instant bien englué dans la zone rouge, beaucoup d'autres ne sont pas encore sauvés. Le maintien concerne même toutes les équipes de la seconde moitié du classement.

Entre Beauvais, premier relégable et Orléans, dixième, il y a tout juste quatre points qui séparent les deux équipes. Alors, certes, l'Aviron a pris trois points importants contre Le Poiré mais il faudrait, pour bien faire, prendre six autres points au cours de cette seconde semaine à trois matchs.

Fréjus, le chaud et le froid

C'est d'abord Fréjus qui se présente ce soir à Deschamps. Une équipe Varoise qui s'était imposée logiquement au match aller (2-0) et qui avait vu Samuel Atrous, le gardien Bayonnais de cette 8e journée, repousser en plus deux penalties. Le club de l'Etoile s'est depuis séparé de son entraîneur, Franck Priou, en manque de résultats, juste avant Noël. Il a été remplacé par le coach du CFA2, Charly Paquillé. Depuis, les Varois soufflent le chaud et le froid. Le chaud à domicile avec trois victoires d'affilée (Rouen, Martigues et le Paris FC) avant de dominer et d'accrocher le leader Niort samedi dernier (0-0). Le froid à l'extérieur où l'Étoile vient d'enchaîner trois défaites successives (à Besançon, Nîmes et Cherbourg). Le club Varois n'a plus rien à craindre, ou presque, de la seconde moitié de tableau et s'il veut encore espérer le podium, ça passera inévitablement par des succès hors de ses bases. Pour cela, il pourra compter sur ses artificiers Scarpelli (dix buts) et Delclos (cinq) et le joker de luxe, Patrice Vareilles (trois buts inscrits) qui reviendra sur un terrain où il avait marqué seize fois en championnat entre les saisons 2005 et 2006.

Penser également à Orléans

Côté Basque, les deux réceptions en quatre jours peuvent permettre aux joueurs d'Alain Pochat de se rapprocher de la zone de maintien. Michel Bidegain (tout comme le Luzenacien Niangbo) est suspendu, la défense ne devrait donc pas trop bouger si ce n'est le retour d'Anthony Soubervie parmi les titulaires. De toute façon, tout le monde devrait trouver du temps de jeu avec cette nouvelle semaine à trois matchs. Mardi, avec la réception d'Orléans qui ne gagne plus et est loin d'être tiré d'affaire, ce sera un tout autre match et un besoin tout aussi impérieux de prendre les trois points. Mardi soir, l'Aviron n'aura plus qu'un match en retard et la marge de manœuvre sera encore plus réduite.

Jakes Debounco - Sud Ouest (samedi 3 mars 2012)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires