Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 16:19

Le match de la peur

http://www.ladepeche.fr/content/photo/biz/2010/11/08/201011081169_zoom.jpg

La fin de saison sera délicate pour les deux formations qui disputent donc ce soir un match déterminant pour leur avenir.

Cela faisait bien longtemps que l'Aviron Bayonnais n'avait plus perdu une seule place au classement. C'est chose faite depuis la semaine dernière. Avec une troisième défaite d'affilée subie à Créteil (1-0), les joueurs d'Alain Pochat se sont fait dépasser par Rodez qui vient de remporter cinq de ses six derniers matches. Du coup, les Aveyronnais sont sortis de la zone rouge dans laquelle ils étaient englués depuis la fin de l'année 2010.

Sept équipes, quatre places

Depuis ce week-end également, le Paris FC, qui profite du forfait de Gueugnon pour prendre trois nouveaux points, a officiellement atteint la barre des 45 points, suffisante normalement pour se maintenir en National. Créteil et Orléans (44 points) et Niort (43 points) ne devraient plus trop tarder non plus. Mais derrière, entre le treizième Luzenac (38 points) et le dix-neuvième, Plabennec (30 points), rien n'est encore décidé. Et ce sont sept formations qui vont se disputer un mini-championnat pour éviter les trois dernières places en partance vers le CFA. L'Aviron Bayonnais n'a pas le calendrier le plus désastreux (quatre réceptions et trois déplacements) mais il compte un match de plus que Luzenac, Colmar et Pacy par exemple. D'où l'importance de ne pas perdre de points en route. Et les trois dernières rencontres disputées (Pacy, Alfortville et Créteil) qui auraient pu « clore » la saison Bayonnaise se sont toutes soldées par zéro point au compteur. Un peu de déconcentration, le sentiment d'être quasiment arrivé à quai (et comment ne pas le ressentir après un mois de février parfait), un zeste de malchance qui revient toquer à la porte et le peu de rotation au niveau de l'effectif a replacé les joueurs Basques à portée de fusil des équipes relégables.

Remettre la marche avant

Forts d'un bon résultat nul obtenu à l'aller en Ariège en novembre 2010 (1-1) et qui marquait le début d'une belle série offensive, les Bayonnais, s'ils l'emportent ce soir, prendraient l'avantage du goal-average particulier sur leurs adversaires qui doivent encore recevoir Strasbourg, Guingamp et Bastia d'ici la fin de la saison. Pour ce faire, Alain Pochat devra se priver des services de son capitaine Michel Bidegain suspendu (exclu à Créteil la semaine dernière). L'Aviron se doit de remettre la marche en avant. Luzenac, pas forcément un cador en déplacement (notamment en matière offensive, plus mauvaise attaque hors de ses bases cette année), peut servir de déclic pour les Bayonnais qui vont une nouvelle fois compter sur le réalisme de son duo d'attaquants Simon-Gbizie, en panne depuis deux rencontres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires