Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 20:55

La douche froide

 

Les Basques perdent le match des mal classés à cause d'un manque flagrant de réalisme.

Les résultats de la soirée n'étaient déjà pas favorables, avec les succès de Créteil, Beauvais ou Colmar, concurrents directs au maintien, mais la défaite qu'a infligée hier soir Besançon (20e) à Bayonne (19e) plonge véritablement les Basques au fond du trou. Pour Alain Pochat, les joueurs « ont joué au Père Noël en gâchant un paquet d'occasions franches », et se retrouvent lanterne rouge, à six points du premier non-relégable, Colmar.

Au pied du mur après leur lourde défaite à Niort (4-0), les Bayonnais entrent rapidement dans ce match et se créent les premières occasions. Après deux corners bayonnais, un tir de Lalanne est capté par Maeyens (13e) puis, c'est Matutu, sur son côté gauche, qui bénéficie d'une opportunité de marquer lorsqu'il se retrouve seul face au gardien, mais son tir du gauche s'envole! « On doit mener 2-0, râle Alain Pochat, au lieu de cela, on rate l'immanquable et on se fait prendre en contre … »

Des Basques destabilisés

Cette entame honorable est en effet gâchée par un relâchement défensif qui se paie cash : Vuillemot déborde facilement Lamothe et adresse un centre, cafouillé par la défense centrale de l'Aviron, que Boussaha reprend au point de penalty (0-1, 20e). Ce but déstabilise les Basques qui ont ensuite les pires difficultés à poser le jeu. Derrière, les relances sont fébriles, et au milieu, l'Aviron manque de liant face à des Bisontins agressifs, solides sans être géniaux.

Seul Famery, sur son côté droit, parvient à se défaire du marquage bisontin et tenter sa chance dans la surface, mais son tir est trop croisé (27e). Du coup, ce sont les Francs-Comtois qui se montrent les plus dangereux, comme sur ce coup franc de Vuillemot (37e) ou ces deux corners juste avant la pause. Les Bisontins réussissent à scorer dès la reprise, toujours par Boussaha, très véloce, qui dribble son défenseur avant de déposer Duhour (0-2, 46e).

« Pour une fois, a fait remarquer Hervé Genet, le coach bisontin, on a été réalistes et mes joueurs se sont arrachés pour conserver cet avantage chèrement acquis. » Besançon, dernier, qui a perdu 3 points au classement en raison de soucis financiers, a en effet dû contenir les assauts désordonnés des Basques, qui ne voulaient pas mourir sans combattre. L'Aviron, à l'instar des rugbymen voisins, perce plein axe, par Tunani, et Diafutua conclue ce joli mouvement dans les 18 m (1-2, 66e).

Bayonne peut y croire. Et se procure encore de réelles occasions de but. Soucis, l'Aviron n'a pas de renard des surfaces. Diafutua est trop juste au premier poteau (75e) sur ce centre de Guillou. Puis Tunani a manqué deux énormes occasions alors qu'il est en bonne position (87e, 90e). Le dernier corner pour Bayonne ne donne rien. Les Bisontins peuvent chanter dans les vestiaires pour fêter cette première victoire de la saison à l'extérieur. « On revient de loin, mais on va s'accrocher, a terminé Hervé Genet. Pour nous, le succès était obligatoire. » Pour l'Aviron, en revanche, la situation se complique avant la réception d'Orléans dans 15 jours…

Christophe Berliocchi - Sud-Ouest (Dimanche 4 Décembre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires