Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 11:20

Un nul pour la dernière

Untereiner, auteur du premier but de l'Aviron Bayonnais.

L'Aviron Bayonnais quitte Deschamps sur un match nul 2-2, non sans avoir bousculé le finaliste de la Coupe de France.

Recevoir le finaliste de la Coupe de France était déjà un évènement en soit, mais pour la dernière en National à Deschamps, les ciel et blanc voulaient s'offrir et offrir au public bayonnais, une dernière victoire.

Ce sont haut-normands qui s'octroient la première occasion. A la 8e minute Karim Herouat est lancé à la limite du hors-jeu, mais le gardien de l'Aviron, Alexandre Oukidja, gagne son duel. Première alerte. La réponse ne se fait pas trop attendre puisqu'à la 11e minute de jeu, Tommy Untereiner frappe dans le petit filet. Oukidja détourne encore une frappe, de Capelle cette fois. Bayonne se crée bien des occasions, mais bien trop imprécises. Lamothe, côté gauche et Lalanne côté droit, sortent ponctuellement de leur charnière défensive pour apporter le surnombre et provoquer de nouvelles solutions. Cette tactique porte ses fruits à la 34e. Lalanne déborde et sert Untereiner, mais le gardien de Quevilly veille au grain. 0-0 à la mi-temps, après un nouvel arrêt décisif du gardien bayonnais.

Un nul finalement

Le deuxième acte démarre mollement, jusqu'à l'entrée de Giron, à la 58e pour l'Aviron. Il ne le sait pas encore, mais il va distiller un splendide centre sur la tête de Tommy Untereiner, seul, qui ouvre le score pour l'aviron à l'heure de jeu. Vite après, rebelote. Bolamba Diafutua centre le long du but et le malheureux Vardin marque contre son camp. 2-0 pour Bayonne qui peut poursuivre sa quête d'une ultime victoire à domicile, plus sereinement. De plus, Oukidja va s'illustrer sur un débordement d'Anthony Laup à la 82e. Mais deux minutes plus tard, Ayina par seul et trompe le portier bayonnais. 2-1. Et coup de tonnerre à la 87e sur un penalty, discutable, sifflé pour une faute de Chort sur un débordement de Karim Herrouat. Ayina transforme pour un 2-2 qui laissera un léger goût amer aux ciel et blanc. Ce dernier match de National à Deschamps aura tenu ses promesses. Alain Pochat, après 12 ans à l'Aviron, tire sa révérence sous les applaudissements du public et la haie d'honneur formée par ses joueurs. Une grande page se tourne pour l'Aviron Bayonnais Football Club qui devra en ouvrir un autre dans une semaine, après la fin du championnat.

Cyril Lafitte - Sud Ouest (Samedi 19 mai)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires