Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 23:59

Bayonne - Strasbourg, ce n'est pas fini

 Emmanuel Degoul à la lutte. PHOTO JEAN-DANIEL Chopin

L'Aviron, battu 2 - 1, a émis une réserve avant même le début de la rencontre.

Ce match en retard de la 20ème journée a commencé bien avant le coup d'envoi. Bayonnais et Strasbourgeois s'écharpent en effet depuis plusieurs jours autour de la tenue de cette rencontre initialement prévue le 22 décembre et reportée en raison de la neige paralysant alors les transports. L'ABFC reproche aux Alsaciens de ne pas avoir fait le nécessaire pour venir jouer. Lesquels se sont hier soir présentés avec un effectif renforcé par deux recrues, Nicolas Belvito et Yannick Yenga, alignées d'entrée. Ce que regrette l'Aviron qui a donc déposé une réserve avant le début de la rencontre.

La Fédération française de football a choisi de ne pas trop se mouiller en invitant les deux clubs à trouver un accord. Le Comité national olympique et sportif, saisi par l'Aviron, préconisait quant à lui un déplacement strasbourgeois sans les recrues. Préconisation acceptée par la FFF, et non suivie, donc, par Laurent Fournier et le club de Strasbourg. L'Aviron Bayonnais devrait donc maintenant se tourner vers le tribunal arbitral du sport (TAS) pour obtenir le gain du match sur tapis vert. Mais il y a quand même eu un match sur la pelouse. Et qui pouvait permettre à Bayonne, en cas de succès (et de nul ou défaite de Gap à Alfortville), de mettre provisoirement le nez en dehors de la zone de relégation. Ce qui ne fut pas le cas.

D'abord gênés en milieu de terrain, les joueurs d'Alain Pochat ont mis quelques minutes pour imposer leur rythme dans l'entrejeu. Le temps pour Strasbourg de se montrer dangereux. Notamment par le biais de Belvito, l'une des deux recrues hivernales des Alsaciens qui fâchent les dirigeants bayonnais. Ce sont les Basques qui vont ouvrir le score. Les attaquants bayonnais à la réception d'un centre de la droite de Pennacchio réclament une main d'un défenseur strasbourgeois dans la surface. Profitant de ce flottement, Simon du bout du pied bat Gurtner (1-0, 19e).

Décomplexés par cette ouverture du score, les Bayonnais prennent confiance. Quelques minutes après le but, un contre mené tambour battant par Gbizie et Simon oblige Gurtner à une jolie parade. Les partenaires de Michel Bidegain ne vont toutefois pas profiter longtemps de leur maigre avantage. Un corner mal négocié par la défense basque va se transformer en égalisation. Opportuniste, et peut-être hors-jeu, Ledy remet les deux équipes à égalité (23e). Jusqu'à la pause, les deux formations vont se livrer une farouche bataille aux alentours du rond central. Strasbourg attaque la seconde période sur un rythme beaucoup plus soutenu. Il ne faut que cinq minutes pour que Ledy s'offre un doublé. Son second but de la soirée donne l'avantage aux siens (1-2, 50e). Bayonne attend de son côté plus de 20 minutes pour se procurer un semblant d'occasion. Celles de Simon (75e) et Dennoun (76e) seront certes plus franches, mais toujours pas au fond. Deux éclairs qui auront au moins eu le mérite de provoquer une réaction, éphémère, des Bayonnais. Alors que les minutes s'égrènent aussi vite que les supporters filent la métaphore neigeuse à l'encontre des Strasbourgeois, l'Aviron ne parvient pas trouver la faille. Et ce malgré l'entrée convaincante de l'ex-marseillais Dennoun.

Antoine Tinel - Sud-Ouest (Jeudi 27 Janvier)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires