Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 17:35

L'Aviron avait ouvert les vannes

 Les Basques ont été pris de vitesse par les Bretons, anciens pensionnaires de L2. photo jean-daniel chopin  

L'ancien club de Ligue 2 s'impose facilement, 3 à 0.

Les véloces Vannetais sont venus à bout logiquement des Bayonnais, qui ont touché leurs limites du moment hier soir face à l'ex-pensionnaire de L2 qui monte petit à petit en puissance et signe la seule victoire de la soirée à l'extérieur. Vannes, contre le Petit poucet du championnat (1M€ de budget) n'a eu aucun mal à s'imposer, en accélérant comme bon lui semblait face à une défense en difficulté sur chaque coup de « booster » de Loval ou Youssouf, deux vrais poisons pour la Garde noire bayonnaise. Les statistiques à la pause étaient cruelles pour Bayonne : 1 but, quatre corners et cinq occasions nettes de but pour Vannes ! Entre les deux équipes, il n'y avait donc pas photo après 45 minutes jouées sur un rythme saccadé.

Duhour malheureux

Bayonne, à sa décharge, n'a pas eu de chance. Son gardien surtout, Ximun Duhour qui sortait une magnifique « lunette » de Quintin. Sur le corner tiré en suivant, le dernier rempart basque relâchait le ballon, ce dont profitait N'Diaye : un but casquette qui faisait les affaires des Bretons (0-1, 13e).

« La difficulté, c'est de s'imposer face à des équipes présumées plus faibles que nous. Pour cela, il faut être plus fort dans les têtes », avait lancé avant le match Stéphane Le Mignan, l'entraîneur breton. Il n'avait pas tort : ses joueurs n'ont pas pris ce match de campagne, joué dans un stade quasi-vide, à la légère. Sur leur première action de la seconde période, les Bretons qui ont certes des chapeaux ronds mais pas les pieds carrés ont de suite creusé l'écart : l'inévitable Youssouf était à la conclusion de l'action (0-2, 50e). Duhour, qui avait jusque-là sorti au moins trois buts tout faits, ne pouvait rien dix minutes plus tard sur un énième contre ultrarapide du VOC : Loval débordait, glissait le cuir au premier poteau à Mohammed, à peine entré en jeu, qui crucifiait le portier basque (0-3, 63e).

Contre sa première équipe du haut de tableau, Bayonne pouvait amèrement constater l'énorme différence de niveau. Alain Pochat faisait entrer Diafutua et Oseï, deux recrues offensives d'un mercato tardif, mais cela ne changeait rien. L'Aviron, privé de son maître à jouer, Michel Bidegain (suspendu) n'inquiétait nullement Gauclin, qui ne devait s'employer qu'une demi-douzaine de fois au cours de ce match parfaitement maîtrisé par le club professionnel. Bayonne se montrait trop nerveux en fin de rencontre, et récoltait trois cartons jaunes. Vraiment dommage, car l'Aviron risque de payer cher cette succession de cartons par des suspensions dans les journées à venir …

Christophe Berliocchi - Sud-Ouest (Samedi 17 Septembre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires