Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 12:03

La dernière visite de la lanterne rouge du National au Stadium s’est soldée par la seule défaite des Colmariens sur leur pelouse. À dix contre onze pendant plus d’une heure, le Red Star avait profité de sa seule occasion du match pour arracher les trois points, dans le temps additionnel.

Cette simple piqûre de rappel suffirait à vacciner les Haut-Rhinois contre tout excès de confiance. Mais il n’y a pas que ça. Ce soir, Les Verts retrouveront face à eux l’une des rares formations du National contre laquelle ils n’ont pas encore trouvé la solution.

Accrocheurs à défaut d'être géniaux

La saison passée, Bayonne était venu s’imposer au Stadium au terme d’un match fermé et marqué par un penalty manqué de chaque côté (0-1). Au retour, Colmar avait conservé de haute lutte le point du nul (1-1).

Cette saison, enfin, contre une formation repêchée au dernier moment et très loin d’être au point, Colmar avait lâché deux … points. « On s’était vu un peu trop beau », maugrée Damien Ott à cette évocation. Physiques et opiniâtres, accrocheurs à défaut d’être géniaux, les Basques avaient une fois de plus su contrarier les desseins colmariens.

Pour le coach alsacien, pareille erreur ne se reproduira pas ce soir. « Bayonne impose le respect, on fera preuve de sérieux, de détermination ». L’entraîneur des Verts rappelle que les Basques ont fait tomber le Gazelec Ajaccio, qui restait sur 12 succès consécutifs, championnat et Coupe de France confondus.

« Ce genre de performances n’est pas anodin. Ils sont complètement tournés vers leur opération maintien et prendre des points à Colmar fait certainement partie de leur tableau de marche. On ne pense pas à jouer contre la lanterne rouge parce qu’en face de nous nous aurons tout sauf une équipe moribonde. »

L’Aviron, qui sera privé de son entraîneur Alain Pochat et de son capitaine Michel Bidegain, suspendus, pourra en revanche s’appuyer sur plusieurs joueurs arrivés à l’occasion du marché des transferts hivernal (le gardien prêté par Lille Oukidja, le Valenciennois Massampu, l’ancien joueur de Vannes Karam, le Troyen Tharradin). Deux autres joueurs prêtés (Untereiner, Alhadur) sont en revanche blessés. « Ils se donnent les moyens de rester en National », estime Damien Ott.

Mais tout cela, les Colmariens, pas récompensés de leur superbe match à Niort (défaite 2-1) n’en auront cure. « On est dans une logique de progrès, on est à domicile ». Sous-entendu, les Alsaciens ne feront aucun cadeau aux Basques.

 

Les équipes

Côté colmarien, Sylvain Meslien (pointe musculaire) est remplacé dans le groupe par Guillaume Créquit. Benoît Haaby (retour de blessure) retrouve le onze de départ à la place de Jérémy Grimm (suspendu).

L’équipe probable : Robert — M’Tir, Haaby, Meyer, Bernardet — Mezriche, Shaïek — Dufrennes, Liabeuf, Moukhlil — Touré. Fedrigo, Patin, Wagner, Dieye, Créquit. Entr : Ott.

  

À Bayonne, Michel Bidegain (expulsé contre Ajaccio) est suspendu, tout comme Alain Pochat, l’entraîneur (six mois après les incidents survenus à Niort en Coupe). Tommy Untereiner, victime d’un claquage contre les Corses, est out pour deux mois.

Le groupe probable de Bayonne : Duhour, Oukidja (g.) ; Chort, Degoul, Soubervie, Matutu, Tunani, Pinau, Karam, Lalanne, Famery, Diafutua, Giron, R. Elissalde, Tharradin, Massampu.

 

Coup d’envoi : 18h00

Arbitre : M. Leleu, assisté de MM. Demangel et Jung.

Match à suivre en direct et en intégralité dès 17h45

sur www.dna.fr

LE DIRECT ICI

-----------

Zoom sur l'Aviron Bayonnais

Les SR Colmar, qui restent sur une défaite lors de leur déplacement chez le leader Niortais (le 14 janvier), reçoivent ce soir, en fin d’après midi, la lanterne rouge, l’Aviron Bayonnais.

Les hommes de Damien Ott ont réalisé, malgré la défaite, une superbe performance collective dans les Deux-Sèvres puisqu’ils ont été capables de faire plus que jeu égal avec la “Dream Team” niortaise. Une rencontre à l’issue malheureuse qui permet néanmoins d’engranger de la confiance pour la suite de l’exercice. Les Colmariens devront cependant se se méfier des Bayonnais puisqu’ils ne les ont jamais battus depuis leur accession en National (3 matches nuls en autant de rencontres).

L'Aviron Bayonnais dispose du plus petit budget de National

De plus, les Basques, entraînés par Alain Pochat, restent sur une victoire face au GFCO Ajaccio, une équipe qui était sur son petit nuage suite à son incroyable série de douze victoires d’affilée, Coupe et championnat confondus.

Repêchés quelques jours avant le début du championnat, les Bayonnais disposent du plus petit budget du championnat (800 000 €, soit les capacités financières d’un club ambitieux de CFA) et avaient bati leur équipe en fonction de la division dans laquelle ils devaient normalement évoluer cette saison, le CFA.

« On est parti avec un petit budget et un recrutement modeste, confie Bertrand Petit, le président de l’Aviron Bayonnais, sur le site internet du club. Même si nous espérions être réintégrés en National, on se préparait avec un groupe de joueurs de niveau CFA. Dès que nous avons appris notre réintégration en National, il a fallu changer de stratégie. Nous avons été obligé de recruter, mais sans moyens. Nous avons perdu deux mois, parce que nous avons réellement commencé notre préparation à la fin du mois d’août ».

Le club basque dispose de la pire attaque du championnat

Pour cette équipe, la difficulté à s’adapter au National est réelle et la perte de son meilleur attaquant, Henry G’Bizié, parti au GFCO Ajaccio, n’y est pas étrangère. Lanterne rouge du championnat, avec cinq points de retard sur le Red Star, 16 e et premier non relégable, le club basque dispose de la pire attaque du championnat avec seulement 13 buts inscrits. Il faut quand même se méfier des Bayonnais qui sont capables de jolis coups d’éclats, comme face à Nîmes ou encore Épinal, deux outsider à la montée qu’ils ont battus (2-1).

En plus de cela, pour remédier à ses carences offensives, l’Aviron Bayonnais a enregistré, la semaine dernière, l’arrivée sous forme de prêt (jusqu’à la fin de la saison) de l’attaquant valenciennois de 20 ans, Francis Massampu.

Face à la lanterne rouge du championnat, les Colmariens sont favoris mais ils devront cependant se méfier des Basques, qui ont un besoin vital de points et qui vont jouer tous leurs matches, le couteau entre les dents.

 

                               Dernières Nouvelles d'Alsace (Samedi 28 Janvier) 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires