Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 23:52

Le plein d'envie

 De gauche à droite, le capitaine Michel Bidegain, le vice-président Philippe Oyhamberry, le président Bertrand Petit et le gardien Ximun Duhour. photo bertrand lapègue  

De gauche à droite, Michel Bidegain (Capitaine), Philippe Oyhamberry (Vice-Président), Bertrand Petit (Président), Ximun Duhour (Gardien de But)

Quelques heures après l'annonce du repêchage du club basque en National, le président Bertrand Petit s'est dit heureux de démarrer cette nouvelle saison à sa tête.

"Il y a une dizaine de jours encore, nous étions en CFA avec toutes les inquiétudes au niveau financier que cela comportait et aujourd'hui, nous sommes en National. Les choses de ce point de vue-là, seront un peu plus faciles. » C'est en ces termes que Bertrand Petit, le président de l'Aviron Bayonnais Football, hier matin au siège du club, a débuté la conférence de presse donnant le point de départ de cette nouvelle saison en National. « Sur le plan économique d'abord, il est plus intéressant d'évoluer en National. Notre budget devrait être doté de 300 000 euros supplémentaires en terme de fonctionnement par rapport aux prévisions pour le CFA. Ce n'est pas négligeable », explique Bertrand Petit.

Un budget sensiblement égal

Le budget avoisinera donc les 800 000 euros (contre 920 000 l'an dernier) mais il n'est pas interdit de penser qu'il grimpe un peu plus au mois d'août. « On a beaucoup travaillé sur notre budget pour le CFA et fait quelques économies qui devraient également nous permettre de voir arriver quelques joueurs supplémentaires. » Car il faut bien dire que l'Aviron, relégué sportivement en juin dernier, a vu quelques « cadres » quitter le club à l'intersaison : « Certains à contrecœur mais on pouvait difficilement les retenir pour évoluer en CFA. Mais on a vu aussi quelques jeunes formés au club et partis sous d'autres cieux, revenir au club cette année. Ce qui prouve bien que les valeurs du club que l'ont veut mettre en avant ne sont pas de vains mots », insiste le président.

Une saison qui sera la quatrième consécutive du club basque dans l'antichambre du football professionnel. Une longévité qui sonne comme un certain gage de réussite à ce niveau dont on dit qu'il ne faut pas y rester.

Championnat plus équilibré ?

« À ce niveau, on a toujours des problèmes pour commercer les images du championnat mais les trois quatre matches qui ont été diffusés l'an dernier ont rassemblé près de 400 000 personnes devant leur poste de télé. Cela dit, le National vit aussi par le biais des équipes qui descendent de L2 ou par les grandes villes qui le composent éventuellement », ajoute le président bayonnais. Et force est de constater que cette année, le National apparaît, en première lecture, un peu plus équilibré que les années précédentes. Pas trop de noms ronflants justement mais des équipes comme Martigues, Vannes, Nîmes, Rouen, Orléans, Beauvais, Fréjus et Créteil qui devraient jouer les premiers rôles.

D'autres « gros » ont disparu comme Strasbourg et Cannes, sans oublier Grenoble interdit de National : « On a le niveau du National. Certains l'an dernier ont triché » , rappelle Bertrand Petit, « mais nous, sur le terrain, nous avons rivalisé avec les meilleurs même si au final, nous n'avons pas eu les résultats escomptés. Mais partout où nous sommes passés, nous avons laissé l'empreinte d'une équipe jouant bien au ballon et ne fermant pas le jeu. Cette année, avec huit clubs montant de CFA, ça nous autorise à penser que le championnat sera plus équilibré. »

Une préparation raccourcie

Reste à savoir si les nouveaux arrivants vont se montrer à la hauteur : « La majorité des recrues arrive de niveau inférieur au National mais ils ont tous une forte envie de jouer pour le club à ce niveau. L'objectif raisonnable de début de saison serait d'approcher la dixième place. On verra par la suite », explique le président qui n'oublie pas de remercier la mairie pour ses nombreux investissements au niveau du complexe Deschamps (nouvelle pelouse par exemple). Les joueurs, eux, ont déjà fait connaissance sur le terrain depuis début juillet et seront officiellement présentés d'ici quelques jours. Quelques-uns sont encore à l'essai (ndlr : le club attend aussi un ou deux prêts de clubs pros) et deux matches ont déjà été disputés (victoire contre Boulogne, L2, 1-0 et défaite contre Ajaccio, L1, 3-0). Débutée une semaine plus tard en prévision du CFA, la préparation sera également écourtée d'une semaine supplémentaire puisque le National commence une semaine plus tôt que le CFA : « On a traîné comme un boulet les trois premiers mois de championnat l'an dernier », rappelle le capitaine Michel Bidegain, « et même si nos matches amicaux laissent entrevoir de jolies choses, il ne faut pas s'arrêter à ça. »

Début des hostilités le 6 août prochain à domicile contre Beauvais.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Vendredi 22 Juillet)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans La vie du club
commenter cet article

commentaires