Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 01:35

Les Montois n’ont pas perdu de temps

16èmes de finale

Les Montois se qualifient très logiquement (3-1).

Sur leur première occasion, les visiteurs montois vont ouvrir le score. Un dégagement en catastrophe de Beduer est repris victorieusement de demi-volée par Soubieille à 20 mètres des buts (6e, 0-1).  Malgré la réaction bayonnaise par Junqua qui reprend de la tête un coup franc de Béduer (14e) et par Hirigoyen qui voit sa reprise de l'entrée de la surface contrée au point de pénalty par le capitaine landais Pendanx (21e), ce sont bien les joueurs landais qui imposent leur marque sur la rencontre. Le Stade Montois va enfoncer le clou rapidement. Gormaz file sur le flanc gauche à la limite du hors-jeu et adresse un centre en retrait idéal pour la reprise parfaite d'Urolategui, hors de portée de Pécastaings (24e, 0-2). L'entame est catastrophique pour l'Aviron et les coéquipiers de Pendanx manquent de tuer définitivement ce 16e de finale avant la pause : Gormaz reprend de volée un centre de Vergez et le ballon qui heurte le poteau gauche bayonnais est ensuite repris par Périsset qui l'envoie dans les nuages (37e) alors que la cage est entièrement vide.

Le retour des vestiaires est du même acabit. Bréthous file sur 50 mètres mais est stoppé par la sortie énergique de Pécastaings (46e). Le dernier rempart basque sort 10 minutes plus tard une parade magique sur une nouvelle frappe à bout portant de Bréthous (55e) et on se demande bien comment les Bayonnais vont bien pouvoir revenir dans la partie. D'autant que quelques secondes après l'heure de jeu, ils encaissent un troisième but sur une action d'école.

Le Stade insiste

Ndetibaye lance parfaitement Bréthous côté droit, l'attaquant stadiste adresse un centre parfait à ras de terre pour la reprise imparable d'Urolateguy (64e, 0-3). Pourtant, l'Aviron Bayonnais réalise une meilleure seconde période, tout du moins dans les intentions. Le pressing est plus haut mais les occasions de faire briller le portier landais se font trop rares. Malgré tout, Hirigoyen parvient à réduire l'écart d'un but magnifique en angle fermé sur le côté gauche, le milieu de terrain bayonnais enroule idéalement sa frappe du droit, sous la barre transversale et hors de portée de Soubiron (72e, 1-3). Les efforts fournis dans le dernier quart d'heure ne porteront pas leurs fruits alors même qu'un petit but aurait suffi pour relancer totalement la partie. Les deux équipes se retrouvent dès demain samedi en CFA2. Mais il y a fort à parier que le groupe bayonnais sera remanié pour l'occasion.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Vendredi 18 Décembre)

Partager cet article

Repost 0

commentaires