Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 11:30

L'Aviron est qualifié

Bayonne (en bleu) a profité d'un but contre son camp du Auch Football pour valider son billet au 8e tour de la Coupe de France (Photo Philippe Bataille) 

Les bonnes intentions auscitaines n'ont pas suffi pour venir à bout d'une formation bayonnaise peu inspirée. L'essentiel pour les Basques est atteint : la qualification.

Trois divisions d'écart sur le papier entre Auch Football, pensionnaire de Division Honneur, et l'Aviron Bayonnais, qui évolue en National, mais beaucoup moins dans les faits au coup de sifflet final, même si la hiérarchie a laborieusement été respectée.

Les Auscitains n'ont en effet pas à rougir de cette élimination, concédée de la plus cruelle des manières. Présents dès l'entame à l'image de Lannes qui se bat sur tous les ballons, les joueurs de Frédéric Coustures quadrillent parfaitement le terrain et font fi du round d'observation en essayant de se projeter rapidement vers l'avant. Dazzan et Delpech sur coups de pieds arrêtés se chargent de maintenir la pression sur une équipe visiteuse qui ne respire pas la sérénité, et s'en remet à ses valeurs athlétiques plus qu'à sa capacité à développer du jeu pour se maintenir à flot.

Gersois orphelins

Peu sollicité de son côté, Saint-Martin a heureusement un bon réflexe du bout du pied pour détourner la première tentative pertinente des visiteurs, matérialisée par une frappe de Famery (30e). Ce sera le seul véritable éclair des Basques dans cette première mi-temps, tandis que les essais de Delpech, de loin (31e), puis sur coup franc (34e), méritaient probablement un meilleur sort, et laissent les Gersois orphelins d'une ouverture du score amplement méritée. Au vu de la prestation plus que moyenne de leurs adversaires, elle aurait peut-être même pu se révéler décisive pour la suite des événements. Quoi qu'il en soit le repos est atteint sur le score de parité.

Coup du sort

Si dès le retour sur le terrain, les locaux se procurent une première occasion par Lannes (48e), c'est du côté bayonnais que va se faire la différence. Un premier centre à ras de terre de Famery fait frissonner le Moulias, mais Diafutiua et Matutu sont trop courts pour concrétiser (49e). L'excellent n° 10 de l'Aviron récidive hélas quelques minutes plus tard et sous la pression de Sarrabère, Duc, contre le cuir dans son propre but (52e, 0-1). Un bien mauvais coup du destin pour le jeune défenseur auteur par ailleurs d'un match irréprochable.

Malgré ce but qui sape forcément le moral, les coéquipiers de Saint-Martin n'abdiquent pas, même s'ils doivent rapidement se réorganiser en défense, consécutivement à la sortie sur blessure de Ducuing (63e).

Ils ne doivent cependant qu'à un nouveau réflexe de leur portier sur sa ligne de ne pas s'incliner une seconde fois sur une tête puissante de Degoul monté sur un corner (72e). Dazzan a ensuite la balle d'égalisation au bout du pied, consécutivement à une faute grossière de Soubervie à l'extrême limite de sa surface de réparation, mais le gaucher se fait contrer par le mur (75e).

Expulsé pour contestation sur cette action litigieuse, c'est de derrière la main courante que le coach auscitain voit son équipe faire le forcing dans le dernier quart d'heure. Trop désordonné pour être efficace, le baroud d'honneur de ses joueurs reste vain et Auch quitte la compétition aux portes d'un 64e de finale qui n'aurait pas été immérité.

Frédéric Mittelberger - Sud Ouest  (Lundi 21 Novembre 2011)

Partager cet article

Repost 0

commentaires