Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 12:53

NIORT QUALIFIÉ EN RAMANT

 

Dans quelques secondes, Mustapha Durak va inscrire le but de la qualification.

L'aviron bayonnais, réduit à dix pendant cinquante minutes, a donné du fil à retordre à des Chamois qui ont assuré l'essentiel.

C'est fait. Les Niortais pourront se caler lundi soir devant Eurosport pour connaître l'adversaire qu'ils affronteront en 32 e de finale de la coupe de France, début janvier. Mais la qualification n'a pas été une partie de plaisir, loin de là.
Avant la rencontre, on subodorait un scénario différent du « carton » niortais enregistré il y a quinze jours en championnat (4-0). La méfiance n'avait rien d'exagéré. Car si quatre buts garnissaient bien le tableau d'affichage après seulement dix-sept minutes de jeu, ils étaient équitablement répartis entre les deux équipes. 
 Chort au vestiaire avant la pause

Bayonne s'était même payé le luxe d'ouvrir le score dès la 2 e minute. Au basculement du premier quart d'heure, une minute de folie permettait toutefois à Hébras de donner l'avantage à ses couleurs après l'églisation signée Ricaud (12 e ), puis à Pinau de réaliser un doublé (17 e ). Dans les deux cas, les gardiens n'étaient pas exempts de tout reproche sur les deux derniers buts.
Le déroulement du match se corsait encore un peu plus à cinq minutes de la pause, lorsque Chort écopait de son deuxième carton jaune synonyme d'exclusion, tandis que l'arbitre infligeait la même sanction à Alain Pochat, l'entraîneur de Bayonne, passablement énervé par la tournure prise par les événements, la faute ayant été sifflée devant son banc.
Si la supériorité numérique permettait aux Niortais de monopoliser le ballon au retour des vestiaires, ils manquaient singulièrement de percussion devant le but bayonnais malgré les occasions de Diaw (50 e ) et Hébras (55 e ).
En remplaçant un milieu défensif (Ricaud) par un attaquant (Durak) peu après l'heure de jeu, Pascal Gastien recherchait cette efficacité nécessaire à la qualification. Une bonne inspiration puisque l'ex-Gapaçais débloquait la situation, en bonifiant un placement de renard (73 e ).
Alors bien sûr, les Bayonnais levaient encore les bras au ciel lorsque le but de l'égalisation était refusé à Serra, pour une faute sur Pigeau à la retombée d'un coup franc bien tiré (79 e ). Mais la qualification niortaise pour les 32 e de finale était désormais une réalité tangible.

La Nouvelle République

Partager cet article

Repost 0

commentaires