Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 18:58

Le duel des copains

 Jérôme Lalanne retrouvera demain soir sur le terrain d'Anglet...

Jérôme Lalanne retrouvera son ancien coéquipier Julien Laporte demain à Anglet.

Jérôme Lalanne (Aviron) et Julien Laporte (Genêts) ont  joué ensemble à l'Aviron. Ils reviennent sur le derby de demain. 

Le tirage au sort, lundi soir, du 5ème tour de la coupe de France a réservé un derby alléchant : Anglet, leader de CFA2, affrontera son voisin bayonnais, lanterne rouge de National, mais qui reste sur deux succès et un nul.

L'expérience bayonnaise

L'Aviron Bayonnais évolue en National, les Genêts d'Anglet en CFA 2 depuis leur descente en juin dernier. Sur le papier, les Bayonnais semblent donc avoir une longueur d'avance. Le milieu de terrain bayonnais Jérôme Lalanne préfère atténuer cet état de faits : « La plupart de nos joueurs est arrivée cette année et n'a pas à proprement parler d'expérience du National. Les joueurs d'Anglet ont, eux, connu quelques épopées de coupe et des matchs de National. On ne part donc pas favori dimanche. » Julien Laporte reprend son ex-coéquipier : « Nimo renvoie la balle dans notre camp » sourit-il, « il ne faut pas se mentir. Ils s'entraînent plus souvent que nous, leur niveau est supérieur au nôtre et nous avons aussi de très jeunes joueurs. On est quand même plus outsider qu'eux ! »

La motivation est intacte

Nul besoin de motiver qui que ce soit. Un match de coupe se gagne à l'envi. Et l'objectif est le même pour toute équipe amateur : jouer un club de L1 en 32es de finale. « Tout le monde voudra gagner » lance Jérôme Lalanne, « je connais vraiment bien la plupart des joueurs angloys cette année mais on n'a pas trop eu l'occasion de parler de ce match. Mais je pense que même sur un derby, les duels resteront corrects. » Julien Laporte confirme : « C'est motivant de jouer contre son ancien club. Pour ma part, ce sera une première fois. Après, ça reste un match de coupe qu'il faut passer. Et si on veut parvenir en 32es, il faut éliminer des gros. » Les deux équipes restent sur deux dernières années passables en terme de résultat en Coupe de France.

Le contexte particulier

Les Bayonnais restent sur trois bons matchs de championnat. Les Genêts sont invaincus après six matchs de CFA 2 et deux de coupe. « On sentait qu'on était en progrès depuis quelque temps même si les résultats ne suivaient pas » indique Nimo.

« Contre Rouen, on n'était pas passé loin et le déclic a eu lieu au Red Star. Derrière, on confirme contre Nîmes et on revient au score à Martigues. On est sur une bonne dynamique et en confiance. » Même son de cloche chez le défenseur angloy : « On a bien entamé la saison et on a su prendre les points qu'il fallait. Après, en championnat, on attendait aussi le match-test. On a été solide à Toulouse B et on a confirmé contre Mérignac à domicile. Même si on a des trucs à corriger, on a un bon état d'esprit, on ne lâche rien et on prend du plaisir entre nous. »

La notion de derby

« Elle existe surtout dans les entourages des deux clubs » estime Jérôme Lalanne à qui on a déjà parlé du derby en ville et sur son lieu de travail alors même que l'Aviron devait préparer son déplacement à Martigues en National mercredi. « Tous les joueurs connaissent la notion de derby mais dimanche, ce sera surtout un match de Coupe de France à gagner. »

L'Angloy Julien Laporte ne dit pas autre chose : « Le coach nous a présenté le match en début de semaine comme un match de coupe normal. Après, on ne peut pas empêcher certains joueurs d'y penser plus que d'autres mais bon, on ne fait pas de fixettes dessus non plus. Ce sont surtout les gens autour qui sont ravis d'avoir un derby. »

Les deux joueurs concluent en ensemble en expliquant que « le match était important pour les deux équipes. » Demain, vers 17 heures, un seul des deux clubs poursuivra l'aventure.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Samedi 15 Octobre)

Partager cet article

Repost 0

commentaires