Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 17:00

La réserve éliminée sans gloire

Nous sommes bien dans l'antre de la Real Union...

Lors de ce match type de coupe, Hendaye était très motivé de rencontrer le club phare de notre région, mais aussi d'évoluer chez son proche voisin du Real Union, au pays des champions du monde. Bayonne (B) a subi face à l'envie des Eglantins.

Depuis deux semaines, il n'y a pas de football pour cause de grand froid, mais exception est faite pour la rencontre entre Hendaye et la réserve bayonnaise pour ce huitième de finale de la coupe départementale. Un petit air d'Europe, la rencontre est programmée à Irun. Le stade du Real Union se trouve en effet à une encablure d'Hendaye. Le kop des Eglantins est présent et tente d'animer les tribunes, avec beaucoup d'humour. Cédric Pardeilhan présente une équipe mixte, une défense novice mais les deux offensifs ont déjà évolué en National : Sanz et Sarrabere. De son côté, Fabien Genet présente sa meilleure formation du moment, pas de suspendu, les choix ont été difficiles car bien sûr tout le monde veut jouer ces matchs là.

Le ton sera donné dès la première minute, Oronoz contre très haut la relance bayonnaise, Salvy ouvre rapidement sur Kerdavid, son tir passe au dessus, et voilà les frontaliers ont fait comprendre aux bleu-ciel que ce ne serait pas sans nuage pour eux. Bien sûr, les coéquipiers d'Hirigoyen vont dominer jusqu'à la quarantième minute. La maladresse de Da Costa, puis de Diaw, l'indulgence de Melle Ballyet sur l'action dans la surface d' Hirigoyen, vont faire que le score à ce moment là ne sera que de 1-0. Seul, Sarrabere se montrant à la hauteur du niveau escompté. Puis sur deux coups de pied arrêtés, le match va basculer ; sur le premier, Kerdavid va juste le mettre fort dans la surface, c'est le filou Denis qui va bien en profiter. Par contre, sur le second, il va le frapper au ras du poteau gauche de Dargelos. Le doute va envahir petit à petit le camp bayonnais.

Mathias Denis le bourreau des BayonnaisLe début de la seconde période va faire penser que le discours de Cédric Pardeilhan est bien passé. Une perte de balle d'Irastorza qui venait juste de rentrer (le froid sans doute), aurait dû leur donner une occasion de revenir, mais rien, l'axe composé des deux B, Buret-Bascou, est impitoyable pour les attaquants visiteurs et se révèle être un bouclier efficace pour Etchegarray. L'abattage de Coustau et Larrea au milieu va permettre aux offensifs de placer des banderilles, Salvy pour Denis et le jeune axe central bayonnais, en grosse difficulté en cette fin de soirée, va céder pour un troisième but. La messe est dite, car plus jamais Etchegaray ne sera inquiété. La fin sera un peu plus tendue, Salvy palabre beaucoup avec Melle Ballyet et finira par obtenir son carton jaune. Et que dire de l'après sifflet final : carton rouge pour de (mauvais) mots pour le capitaine bayonnais Hirigoyen, plus sans doute un rapport pour mauvaise conduite à l'encontre de Da Costa. La joie est dans le camp hendayais, Fabien Genet en sera bien secoué et arrosé par ses joueurs ...

Jacky Grimaud - Foot64  

Partager cet article

Repost 0

commentaires