Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 23:02

"Personne ne lâchera"

CastelPhoto

Michel Bidegain, capitaine emblématique du club

Buteur décisif lors de la victoire (2-1) de l'Aviron Bayonnais (18ème) face au leader Epinal, lors de la 15ème journée samedi dernier sur la pelouse du Stade Didier Deschamps, le capitaine basque Michel Bidegain est revenu sur le début de saison difficile de son équipe. Entretien.

Michel, l'Aviron Bayonnais a réalisé la "perf" de la 15ème journée en faisant chuter le leader Epinal. Quels sont vos impressions après ce succès ?
"Par rapport à notre situation au classement prendre les trois points à domicile était quasi obligatoire. Comme contre Nîmes, où l'on s'était fait cueillir à froid encore plus tôt dans la partie, on a su reprendre le fil du match. A force de persévérance, on est revenu au score avec la manière.  Battre le leader est pour nous une belle satisfaction. Ce succès illustre nos progrès ces derniers temps, il faut continuer sur cette voie".

Après Nîmes, c'est une autre formation du haut de tableau qui est tombé sur votre pelouse du Stade Didier Deschamps. L'Aviron Bayonnais est-il plus à l'aise face aux "gros" ?
"Notre philosophie est basée sur la volonté de développer du jeu. Le fait de jouer contre des "gros" nous offre souvent la possibilité d'avoir un peu plus d'espaces que contre des concurrents pour le maintien, qui dans la majorité des cas ferment beaucoup plus le jeu. On n'a pas les qualités pour pratiquer un football direct, on ne sait pas faire ça. Quel que soit notre adversaire, on démarre toujours le match avec les mêmes intentions. Pour l'instant, cela a mieux fonctionné face aux équipes du haut du classement mais il va falloir gagner contre toutes les formations pour espérer se maintenir".

Comme souvent, l'Aviron Bayonnais va encore passer une saison à lutter pour son maintien. Prenez-vous tout de même du plaisir sur le terrain ?
"On est habitué à vivre ce type de saison car on a très souvent de grosses difficultés à démarrer. Bien sûr qu'on prend du plaisir. On n'a pas le sentiment d'avoir été "trimbalé" par nos adversaires. Cela s'est souvent joué à peu de choses. Avec notre philosophie de jeu, c'est, malgré le manque de résultats, un plaisir d'être sur le terrain. On sait que par rapport aux moyens du club, c'est même exceptionnel d'être à ce niveau. On va tout faire pour y rester même si cela ne sera pas simple".

Quel portrait faites-vous du groupe cette saison ?
"Les caractéristiques du groupe sont similaires à celui de la saison dernière. On a des anciens habitués aux joutes du National, des joueurs qui ont envie de se relancer et des éléments venant des échelons inférieurs qui veulent s'imposer à ce niveau. On a la chance d'avoir une ambiance extraordinaire dans le groupe. Si on n'avait pas cela, je pense que l'on serait déjà mort. Personne ne lâchera, j'en suis sûr. Avec pas mal de joueurs ayant découvert le niveau, on a eu une période d'adaptation difficile. C'est certainement l'une des explications à notre début de saison compliqué". 

Quels sont vos principaux chantiers d'ici la trêve hivernale ? L'efficacité offensive ?
"Lorsque l'on regarde les statistiques d'Epinal, notre dernier adversaire, où Abdellah Asbabou, le meilleur buteur du Championnat, a marqué 13 buts, soit deux de plus que le total de notre équipe, cela nous laisse un peu envieux. On pèche dans la finition, c'est un problème récurrent à Bayonne. Une pointure en attaque coûte très cher. Le club n'en a pas les moyens. On rivalise avec nos armes. On espère aussi que nos attaquants vont s'affirmer au cours du championnat, comme avait pu le faire Henri Gbizie la saison dernière. Steve Pinau est de retour de blessure, il a déjà joué à un niveau intéressant, il peut être l'un d'entre-eux".

Aurélien Durand - Fédération Française de Football

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires