Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 14:57

Athletic Club-PSG, convocatorias

L’Athletic Club de Bilbo accueille ce soir (21h00, en direct sur W9) à San Mames le Paris Saint-Germain à l’occasion de la deuxième journée de la Ligue Europa. Les Bizkaitar, toujours à la recherche de leur première victoire en championnat après cinq journées, ont une semaine chargée avec le leader de la Ligue 1 au programme et un derby face à la Real Sociedad au stade d’Anoeta dimanche.

Marcelo Bielsa doit en avoir, du charisme, pour garder le soutien de la majorité et ce, malgré l’un des plus mauvais départs en championnat de l’Athletic Club. Même son prédécesseur sur le banc bilbotar, Joaquin Caparros, que Bielsa a pourtant poussé dehors en dépit de résultats plus qu’honorables, déclarait il y a une semaine sur Yahoo ! Eurosport : “Il faut donner du temps à Marcelo Bielsa, c’est un entraîneur qui a fait des choses tellement importantes dans le football. En tant que socio de l’Athletic, j’espère et je souhaite que tout aille mieux. Nous devons soutenir l’entraîneur. Je suis sûr qu’avec de bons supporteurs, de bons footballeurs et un bon technicien, l’Athletic sera à la fin en haut du classement”.

Le crédit immense de Marcelo Bielsa tient sans doute à ce que lui-même ne doute guère du football offensif qu’il a toujours inculqué à ses équipes et qu’il souhaite aujourd’hui faire pratiquer à l’Athletic Club. Il est vrai que cela a toujours fonctionné… sauf lors de la seule et unique expérience du technicien argentin en Liga. C’était lors de la saison 1998-1999 et l’Espanyol de Barcelone le débauche de Vélez Sarsfield (Argentine). Deux matchs nuls, trois défaites et une victoire plus tard, Bielsa repartait en Argentine.

Hormis les résultats bruts actuels, le contenu des rencontres plaide en faveur de Bielsa. Bilbo maîtrise l’entre-jeu et le ballon circule bien. Au point d’être la quatrième équipe du championnat espagnol à avoir frappé au but, derrière le FC Barcelone, le Real Madrid et l’Athletico Madrid. Mais en 32 tirs, les attaquants de Bilbo n’ont marqué que cinq fois. Un cruel manque de réussite offensive malgré la présence de Llorente sur le front de l’attaque. “Il est vrai que nous avons pour l'instant du mal à remporter nos matchs”, concède Bielsa. “Notre attaque est encore poussive. Mais je vois de nets progrès. Notre dernier match contre Villarreal est ainsi notre meilleure prestation jusqu'à présent”.

Ce “tout pour l’attaque” a aussi un inconvénient. Celui d’avoir une défense moins dense. Du coup, Bilbo, c’est un but encaissé toutes les trois occasions. Le prédécesseur de Bielsa avait bétonné sa défense et opté pour un jeu direct vers ses attaquants. Un style de jeu qui correspondait parfaitement au grand gabarit de Llorente et à son jeu de tête. Bilbo marquait peu mais encaissait également très peu de buts. Le résultat comptable allait en faveur de Caparros. Bielsa, romantique du football moderne, a pour lui le jeu comme arme principale de séduction. Mais pour combien de temps encore le charme opérera-t-il sans résultats à la clé ?

Paris, équipe en forme

Après de nombreuses saisons décevantes, le Paris Saint-Germain semble avoir enfin trouvé la bonne formule sous la pluie de pétrodollars des Qataris venus racheter le club à l’intersaison. Aujourd’hui, l’équipe parisienne est l’équipe en forme de ce début de saison et confirme sur le terrain les espoirs nés sur le papier. L’Argentin Javier Pastore, recrue star de l’intersaison, est le Monsieur Plus du PSG, celui qui donne à cette équipe la dimension d’un prétendant au titre en Ligue 1 mais également dans cette Ligue Europa. Ce sont d’ailleurs les objectifs affichés par les nouveaux propriétaires du club. Paris est une équipe offensive et possède une moyenne de plus de deux buts marqués par rencontre. Lors du premier match de cette Ligue Europa, Paris l’avait emporté 3-1 au parc des Princes face à Salzbourg. L’Athletic vainqueur lors de cette première rencontre à Bratislava (1-2), c’est la première place du groupe et une partie de la qualification qui se joue ce soir à San Mames. Le PSG se déplace sans le milieu offensif Jérémy Ménez ni l’attaquant Kevin Gameiro, “ménagés” par l’entraîneur parisien Antoine Kombouaré, en vue du choc dimanche au parc des Princes face à Lyon. En revanche, Pastore est bien de la partie.

Marc Dufrêche - Le Journal du Pays Basque (Jeudi 29 Septembre)

    

---------------

Composition des groupes

El entrenador Marcelo Bielsa ha convocado a los siguientes jugadores para medirse al Paris Saint-Germain: Iraizoz, Raúl, Gurpegi, Ekiza, Iraola, Ibai, Aurtenetxe, Amorebieta, Javi Martínez, Iturraspe, Muniain, Llorente, Iñigo Pérez, Gabilondo, Susaeta, Toquero, San José, David López, Ruiz de Galarreta y De Marcos.

PSG: Armand Sylvain, Bahebeck Jean-Christophe, Bodmer Mathieu, Camara Zoumana, Ceara Marcos, Chantome Clément, Douchez Nicolas,Erding Mevlut, Jallet Christophe, Kebano Neeskens, Landre Loïck, Lugano Diego, Matuidi Blaise, Nene, Pastore Javier, Sirigu Salvatore, Sissoko Mohamed y Tiene Siaka

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Pays Basque - terre de football
commenter cet article

commentaires