Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 11:36

 

L'Étoile connaît la recette 

 

Vainqueurs dans la douleur de Bayonne mardi soir, les joueurs de l’Étoile ont prouvé qu’ils avaient des ressources. À confirmer néanmoins samedi à Orléans.

Mardi, les Etoilistes sont passés par toutes les émotions sur leur pelouse de Pourcin. Opposés à une formation de Bayonne encore plus malade qu'eux, les joueurs de Franck Priou ont eu toutes les peines du monde à l'emporter (2-0) et à mettre fin à une série de trois défaites consécutives. Il a fallu pour cela puiser dans les réserves, rester attentif alors que les circonstances n'incitaient pas à l'optimisme. Se remettre dans un match où la désillusion de deux penalties manqués aurait pu les paralyser.

Ils y sont parvenus et ont prouvé par là même qu'ils possédaient les qualités physiques et mentales pour prétendre à quelque chose dans ce championnat.

Une plus grande maîtrise

Car si avant mardi les Varois avaient montré de belles choses dans le jeu mais n'avaient pas été assez solides, solidaires pour, au final, décrocher les trois points, c'est l'inverse qui s'est produit face aux Basques. Moins de fond de jeu, moins d'initiatives mais une plus grande maîtrise qui a permis aux Etoilistes de s'éviter des frayeurs inutiles : « On a joué avec la trouille. Ce n'était pas évident pour les garçons de se lâcher. Ils avaient peur de prendre un but, reconnaissait Franck Priou, soulagé, dans les travées de Pourcin. Ces deux penalties ont déclenché par mal de choses derrière, j'espère que ça va nous servir pour la suite. On a fait un match plein dans l'engagement. Ça n'a pas été facile. Quand on est dans une spirale négative, on sait que ça doit passer par ça. Le plus important, ce sont les trois points. On voulait se rassurer dans le jeu, ne pas prendre de buts. On aurait peut-être pu faire un peu plus mais les garçons ont eu le mérite d'aller chercher cette victoire. » Du mérite, il en fallait. Des tripes aussi. C'est sûrement une partie de la recette pour remplir les objectifs fixés en début de saison.

Après le deuxième penalty manqué, par Fernandez, c'est la tête avec dans le sac que les coéquipiers d'Abardonado sont repartis à l'abordage. Mais la hargne de Betremieux pour arracher le centre qui amènera le premier but de Scarpelli témoigne de l'envie des Varois de se sortir de cette mauvaise passe. L'explosion du banc Etoiliste qui en découle, le confirme.

Confirmer samedi à Orléans

« Avant, on avait beaucoup d'occasions comme face à Épinal et on perdait le match, là on en a eu moins mais on a été beaucoup plus sérieux, attentifs défensivement, concentrés. C'est peut-être comme ça qu'on va y arriver. J'espère que les garçons vont comprendre qu'ils n'auront rien s'ils ne sont pas capables de sortir ce type de match quand ils sont dans la difficulté. » Car bien conscient d'être passé tout près de la correctionnel face aux Basques, on ne pavoisait pas dans le vestiaire étoilistes. D'autant plus qu'un déplacement compliqué attend Franck Priou et ses hommes samedi à Orléans. Une défaite les replongerait dans leurs doutes. Mais là, ils n'auront plus l'excuse de dire qu'ils ne savaient pas…

Var Matin - Jeudi 22 Septembre

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires