Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 19:32

UNE MARCHE TROP HAUTE

La fin de l'aventure pour ce groupe bayonnais 

Les jeunes Bayonnais n'ont pas pu renverser la montagne Mancelle mais quittent la coupe la tête haute !

Le Mans n'a pas pris le match à la légère. En alignant un onze de départ composé uniquement de joueurs faisant partie du groupe CFA de début de saison, Jérôme Droin, ancien pro du club sarthois et coach des U19, a décidé de ne pas se faire surprendre sur la Côte Basque. Côté bayonnais, El Meliani et Claverie sont absents. Le dispositif en 4-4-1-1 permet de bien quadriller le terrain et surtout de bien contrer les offensives mancelles en début de rencontre. Et si les visiteurs sont techniquement un cran au dessus et plus matures dans la conduite du jeu, les Bayonnais ne concèdent pas de véritables occasions. Le gardien basque, Daguerre, est mis en danger sur une reprise de Tshimpi des 25m mais le ballon termine sa course sur le poteau (19e). Côté basque, on résiste autant que faire se peut et on essaie d'aller porter le danger sur les buts de Beunardeau : mais les frappes de Martin-Ferreira (24e), Zugasti (28e) et Lestable (32e) ne sont pas cadrées.

Un contre meurtrier

Et puis, sur un ballon perdu en phase d'attaque à 30m des buts manceaux par le milieu bayonnais, le contre est meurtrier : Madianga perfore plein axe, sert N'Gom à droite, le centre au second poteau est repris par Jean François (35e, 0-1). La fin du premier acte est alors marquée par les exclusions du Bayonnais Caliot et du Manceau Kone pour des chamailleries dans le rond central (42e) et Daguerre doit sy prendre à deux fois pour stopper la frappe dangereuse de Sido (41e).

Le MUC, au cours du second acte, a clairement décidé de gérer son avance. Le coach sarthois a d'ailleurs sorti son buteur et fait entrer un nouveau défenseur, Konate. L'Aviron tente bien de s'enhardir quelque peu mais il est difficile de s'approcher et d'inquiéter le gardier Beunardeau. Cependant, ils s'accrochent et Graciet est tout proche d'égaliser sur un centre de Zugasti (57e). Lestable ensuite (71e), Pontonnier (75e), Pardeilhan (76e), Bergemayou (84e) ne cadrent pas leurs tentatives et finalement, Zugasti sur un dernier coup franc bien placé, voit sa tentative repoussée au sol par Beunardeau (91e). L'Aviron quitte la Gambardella non sans quelques minces regrets mais la tête haute.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Lundi 20 février 2012)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Formation
commenter cet article

commentaires