Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 13:39

Une défaite trop lourde

L'Aviron a explosé en fin de rencontre en Bourgogne (4-0) avec un score qui ne reflète pas la physionomie de la rencontre.

Si Troyes et Évian vainqueurs respectifs à domicile et sur le même score (1-0) d'Amiens et Rodez, continuent d'affoler les compteurs tout en haut du classement, le troisième Créteil a été obligé de concéder le match nul à domicile contre l'étonnant promu Fréjus (1-1). Un partage des points qui fait le bonheur des Rémois dominateurs du Paris FC (2-1). Reims revient se mêler à la lutte pour la troisième place synonyme d'accession en Ligue 2, les deux premières semblant d'ores et déjà promises aux Troyens et aux Savoyards.

L'Aviron sous la menace

Les Bayonnais, eux, qui reviennent de Bourgogne avec quatre buts encaissés, sont de nouveau sous la menace des équipes actuellement relégables et qui ont toutes marqué des points au cours de cette 14e journée. Mais le score est vraiment trop lourd pour le coach Alain Pochat, interviewé sur les ondes de France Bleu Pays Basque : « Le score ne reflète malheureusement pas la physionomie du match. Le score est très sévère. Je ne pense pas qu'il y ait quatre buts d'écart entre les deux équipes. Mais on n'a pas réalisé une bonne première période. » Paradoxalement, c'est la période sur laquelle les joueurs basques encaisseront le moins de buts. Un seul à vrai dire, encaissé sur corner à cinq minutes de la pause : « On prend de nouveau un but sur une phase arrêtée » a ajouté Alain Pochat. « Un but idiot sur un corner. C'est la quatrième fois d'affilée qu'on prend un but sur ces phases-là. » L'Aviron contraint une nouvelle fois de courir après le score, va réaliser toutefois une meilleure seconde période. Malheureusement, au plus fort de sa domination, il va encaisser un deuxième but : « On a eu des temps forts en seconde période, on s'est créé des situations intéressantes mais on prend ce second but assassin. » Du lourd en quelques semaines.

« Les deux derniers buts en toute fin de rencontre rendent ce score trop lourd », expliquait encore le coach bayonnais hier en fin d'après-midi. « Il nous a manqué de l'efficacité offensive mais aussi une certaine rigueur défensive pour ne pas être mené une nouvelle fois au score. » Ce handicap pèse en tout cas fortement sur les performances comptables du groupe basque qui ne peut et ne pourra pas toujours revenir dans les parties comme ce fut le cas face à Créteil, Hyères ou Pacy pour ne citer qu'eux. Et se profilent déjà dans un horizon proche la réception de Beauvais ce mercredi (match en retard de la 9e journée), le déplacement à Bergerac en Coupe de France en fin de semaine et les deux futurs chocs face aux deux leaders, Troyes le 7 novembre (15e journée) et Évian le 13 novembre (16e journée).

Jakes Debounco – Sud-Ouest (Lundi 26 Octobre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires