Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 23:13
Alain Pochat entraîne l'Aviron Bayonnais depuis six ans... après avoir réalisé une longue carrière débutée alors qu'il était étudiant dans la région bordelaise. Pochat, le joueur, passa alors dans le deuxième club de Bayonne, les Croisés, avant de grimper dans l'échiquier de l'Aviron : les 17 ans, la B, puis adjoint de Sarramagna. Il se retrouve aujourd'hui à 24h d'un match couperet face à Cannes où va se jouer l'avenir de ce football bayonnais qu'il connaît si bien ...
Alain, beaucoup pensent que tu es la tête pensante du putsch qui a conduit à la démission du président et du secrétaire de l'Aviron foot...
Que dire... Déjà on m'accuse d'avoir fait venir les joueurs à l'assemblée ! Je ne l'ai fait que sur la demande du président Dufourcq pour une question de quota, pour que cette assemblée puisse atteindre le quorum. Ensuite, le vote a été surprenant, certains ont payé leur façon de gérer, d'autres leur absence permanente, ce qui explique le meilleur score pour Josette Castillon qui est à l'écoute de tout le monde. Je ne m'occupe que du sportif et du bon encadrement des équipes de jeunes.
Donc restons dans le sportif, l'Aviron se retrouve en mauvaise posture pour ce dernier match, et n'a plus son destin en main. Comment abordez-vous cette réception de Cannes ?
En raison d'une inter saison agitée en terme de recrutement où certains sont revenus sur la parole donnée -Seb Camiade, Gérard Roland, plus N'Zinga qui part après deux matchs-, nous sommes mal partis. Ajouté à ça un grand manque d'efficacité offensive et le recrutement de Elouaari qui fut un gros échec, et vous avez les causes de ce départ difficile. La malchance aussi s'en est mêlés. A Cannes pour le premier match, on fait jeu égal et une expulsion sévère nous plombe la partie. Ensuite, c'est une question de confiance. Jusqu'en décembre on est dans les relégables, l'arrivée de Ribeiro et Gbizié, malgré l'arrêt de Jérôme Lestage, nous a permis de réaliser une bonne série. Comme chaque année, on a sorti la tête de l'eau, on a pensé sans doute trop vite que le plus dur était fait, mais sur des matchs largement à notre portée, les contres performances se sont enchaînées. On se rend compte qu'avec une seule victoire supplémentaire on serait sans doute sauvé.
Justement, comment faites-vous pour prendre autant de joueurs avec si peu de moyens ?
Beaucoup arrivent d'eux mêmes au départ pour la réserve. Les autres, comme Ribeiro, sont au chômage, et avec le salaire de N'Zinga j'ai pu récupérer Gbizié également que je suivais depuis deux ans. Il a fait de gros efforts pour venir ici aussi, la plupart se relance chez nous.
Que va-t-il se passer la saison prochaine ?
Tout va dépendre du niveau où on repartira car si c'est en CFA le budget sera réduit de 40%, en espérant que les partenaires nous soutiennent toujours. On sera obligé de se retourner vers les jeunes, les gars du coin. Même si on l'a déjà fait ce sera difficile de revenir en National... La solution est de réunir les forces vives de la région, entre les Genêts, Biarritz, Bayonne, de créer une Entente au niveau séniors, avec trois équipes de niveaux intéressants. Mais là trop de personnes restent suspendus à leur clocher...
Et toi, personnellement ?
Je me verrais bien prendre un peu de recul, ne m'occuper que de la formation des jeunes. J'ai un statut particulier d'éducateur sportif détaché de la mairie, pour souffler un peu car c'est usant cinq années à l'arrache. Maintenant, si le groupe est fortement renouvelé le discours peut encore passer.
Dernier rendez vous ce vendredi à Deschamps, comment se présente le dernier match de la saison ?
N' ayant pas notre avenir en main, il faut tout faire pour l'emporter, car même si du côté de Créteil le résultat de Gap ne nous est pas favorable, il faut terminer à cette place pour espérer un repêchage et éviter les regrets (pour le moment Pacy sur Eure a été relégué administrativement par la DNCG et a fait appel : ndlr). Ce ne sera pas un match simple car Cannes a changé son équipe et prépare la saison prochaine avec beaucoup de jeunes de qualité. Il nous faudra être très solide. Notre plus gros espoir vient de notre vestiaire, car celui de Gap semble bien vicié. L'entente est vraiment excellente et le facteur chance devrait être enfin de notre côté ...
Source : foot64.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires