Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 17:59

Vannes sans coup férir

Pour les prochains matches, Stéphane Le Mignan devra faire sans Oumar N'Diaye, blessé aux adducteurs, vendredi soir à Bayonne.

Pour les prochains matches, Stéphane Le Mignan devra faire sans Oumar N'Diaye, blessé aux adducteurs, vendredi soir à Bayonne.

 

Auteur de l'ouverture du score, le défenseur vannetais s'est par ailleurs blessé aux adducteurs. Ce qui pourrait l'éloigner des terrains plusieurs semaines.

« C'est le gros point noir de la soirée. » Stéphane Le Mignan ne pouvait, une nouvelle fois, que constater les dégâts. Blessé aux adducteurs, vendredi à Bayonne, Oumar N'Diaye pourrait être indisponible plusieurs semaines. « Je me suis blessé sur un tacle. Mon genou est resté bloqué et j'ai fait le grand écart. Ça m'a fait bizarre car je n'avais jamais ressenti ça, mon adducteur s'est vraiment étiré. J'espère que ce n'est qu'une élongation, ce qui me permettrait de ne pas être absent trop longtemps », confiait hier le défenseur breton. On jouait la 80e minute de jeu et le Voc a ainsi dû finir la partie à dix, les trois remplaçants étant entrés en jeu.

Cette blessure est d'autant plus embêtante qu'Oumar N'Diaye est un titulaire en puissance qui, non content d'être performant en défense, sait aussi marquer. Buteur en Coupe de la Ligue face à Troyes, mais aussi à Epinal, le défenseur central du Voc a récidivé à Bayonne sur un corner, montrant ainsi la voie à suivre à ses partenaires (0-1, 13'). « En tant que défenseur, je préfère d'abord ne pas encaisser de but, mais marquer est un bonus. Je profite de la qualité de nos tireurs de coups de pied arrêtés, que ce soit Michel Sanchez, Erwan Quintin ou Damien Moulin. À Bayonne, j'ai aussi bénéficié de la complicité du gardien de but... » Malheureusement, et malgré la victoire, sa joie a forcément été atténuée. « Je ne ressentais plus la béquille à la cuisse que j'avais prise en début de saison, la période du Ramadan était passée, ma suspension face à Niort m'avait permis de me reposer, j'étais bien physiquement. » Et patatras !

Absent contre Orléans mardi

Mais Oumar N'Diaye n'est pas du genre à faire passer son cas personnel avant celui de l'équipe. Et il se réjouissait légitimement de ce succès à Bayonne, le deuxième consécutif : « Des trois matches en huit jours que nous allons disputer, celui à Bayonne était le plus important car une victoire permettait d'enchaîner et de créer une dynamique pour la semaine. Dans l'ensemble, nous avons fait un match cohérent. On a été costaud, on a su gérer les moments forts et les moments faibles et nous avons plutôt bien joué les contres. Je ne parlerais pas de match référence mais nous avons su dicter notre jeu. » Un discours proche de celui de son coach : « On préfère avoir une référence contre un adversaire d'une autre qualité. Le match aurait notamment dû être plié à la pause, mais nous avons eu la bonne idée de faire le break en début de seconde mi-temps. »

Les Vannetais n'auront pas le temps de savourer ce deuxième succès à l'extérieur car Orléans se présente dès mardi soir à La Rabine. « C'est compliqué car nous sommes rentrés en car de Bayonne à 6h du matin, il faudra avoir bien récupéré », souligne Le Mignan. Oumar N'Diaye, lui, ne se fait pas de souci concernant son absence : « Des joueurs vont revenir, nous avons un groupe élargi de qualité. Nous avons l'effectif pour enchaîner. » Et ça ne sera pas de trop car le siège d'Orléans est toujours un exercice périlleux. Les Anglais s'y sont essayés en 1429. On connaît la suite.

Frédéric Hervé - Ouest-France (Dimanche 18 Septembre)

--------------

 

--------

 

Qui arrêtera Epinal ? Pas Rouen et sa meilleure défense qui a encaissé trois buts. Vannes a fait forte impression à Bayonne, tout comme Niort qui enchaîne à domicile face à Fréjus.

Le SAS en mission
A nouveau mené au score, Epinal a réussi à se défaire d'une situation périlleuse. Pourtant en face, c'était Rouen et sa forteresse mais celle-ci a plié devant les assauts d'Asbabou et ses co-équipiers. Avec une telle envie et un mental d'acier, Epinal peut aller loin et ce succès trois buts à deux devant Rouen leur donne désormais 19 points. La moitié du chemin pour le maintien est presque fait déjà.
Niort et Vannes facilement
Si Epinal fait son bonhomme de chemin, Vannes et Niort ne passent plus inaperçus. En tout cas, les vannetais ont impressionné les supporters de l'Aviron Bayonnais. Une large victoire trois buts à zéro plutôt méritée pour les hommes de Le Mignan. Du côté niortais, c'est une victoire importante face à un autre outsider de ce championnat Fréjus St Raphaël. Un succès net deux buts à zéro, logique au vu de la rencontre. Fréjus marque le pas depuis quelques semaines et devra vite réagir pour continuer à regarder en haut du classement.
Certains se relancent, d'autres sombrent
En s'imposant ce week-end, le Red Star, Martigues, Ajaccio, Beauvais et Orléans retrouvent le goût de la victoire. Un succès qui arrive à un moment important pour la dynamique des groupes de National puisqu'on rejoue dès mardi en championnat. En revanche, pour certains clubs battus ce week-end, c'est la soupe à la grimace. On peut notamment penser à Besançon qui a eu la balle de 1-0 à ses pieds. Mais le penalty de Perrin est stoppé par L'hostis. Sur le contre, Martigues ouvre le score.

Foot-National 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires