Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 09:35

L’Aviron revient de très loin

Le Stade Didier Deschamps accueillera de nouveau des matchs de National

Miraculeux. Incroyable. Inimaginable. Rocambolesque. Tels sont les qualificatifs qui peuvent résumer le sort qui a été réservé à l’Aviron par les hautes sphères du football français en ce lundi 18 juillet 2011. L’Aviron est officiellement repêché et ce, de manière définitive, par la Fédération Française de Football, pour évoluer en National lors de la saison 2011/2012. Une bonne nouvelle à laquelle l’Aviron Bayonnais ne croyait plus vraiment depuis le mois de juin dernier et qui s’est faite jour, de plus en plus pressement, début juillet, voyant l’hécatombe de clubs sanctionnés par la DNCG. Un scénario complètement fou qui mérite une petite rétrospective.

Retour en arrière

Fin de la saison de National 2010/2011, l’Aviron Bayonnais termine 17ème du championnat et 1er relégable. L’Aviron est sportivement relégué en CFA après 3 saisons consécutives passées dans l’antichambre du football professionnel. Beaucoup de regrets compte tenu des multiples occasions manquées de se maintenir bien avant la fin de saison. Et un classement final qui laisse d’autant plus de regrets que les Basques terminent ex-aequo avec l’équipe de Gap ; les Provençaux sauvant leur peau au dépends des Basques à la faveur du goal-average particulier (Victoire de Gap 4 à 0 au match aller, victoire de Bayonne 3 à 0 au match retour). L’Aviron descend donc pour un but de trop encaissé. Un détail, qui après 42 journées de championnat, fait pencher la balance du mauvais côté et ruine les ambitions bayonnaises. On a toujours la place que l’on mérite dit-on.

Intersaison mouvementée - DNCG impitoyable

Outre le traditionnel mercato, chaque intersaison est marquée par les auditions des différents clubs devant la DNCG (organisme de contrôle et de gestion des comptes des clubs) qui évalue l’équilibre de leurs finances et qui se montre plus ou moins clémente en fonction des saisons. Force est de constater que les finances étaient particulièrement dans le rouge cette année vu les lourdes sanctions infligées par la DNCG. Pacy sur Eure, Grenoble, Strasbourg, Gap, Cannes, pour ne parler que des divisions « professionnelles », ont tous subi la loi du gendarme financier du football en étant rétrogradé au cours du 1er passage. Des décisions acceptées immédiatement par Pacy, des appels confirmant la 1ère décision pour Gap (saisie du CNOSF finalement, Strasbourg (redressement judiciaire), Grenoble (dépôt de bilan), un appel toujours pas étudié au 15 juillet pour l’AS Cannes, une date qui s’avérera décisive pour l’avenir de l’Aviron.

L’Aviron en 5ème position sur la liste d’attente

En ce qui concerne l’ordre des repêchages, le règlement fédéral stipule que les 4 meilleurs seconds des 4 groupes de CFA sont prioritaires pour remplacer toute équipe de National qui se verrait rétrogradé. Le 1er relégable de National étant appelé à l’issue de cette liste complémentaire. En l’occurence, cette saison l’ordre du repêchage était le suivant. 1er Martigues (2ème CFA), 2ème Epinal (2ème CFA), 3ème Red Star (2ème CFA), 4ème Cherbourg (2ème CFA), 5ème Bayonne (17ème National). Précisons que ce règlement sera modifié dès cette saison puisque le 1er relégable de National sera dorénvant le 1er repêché et non plus les meilleurs seconds de CFA.

Le 15 juillet, date limite

En effet, la FFF impose cette date butoir pour la sortie de la composition des poules et des calendriers qui sont figés à cette date, quels que soient les stades des recours des clubs encore en litige avec la DNCG, le CNOSF ou le tribunal administratif. Autrement dit, tout club encore engagé dans des procédures au 15 juillet est automatiquement remplacé par un club repêché, afin de ne plus perturber la préparation de la saison à venir. Les cas de Gap et Cannes n’étant pas toujours pas réglés à cette date, cela a profité respectivement à Cherbourg et Bayonne, les 2 derniers repêchés potentiels. Toutefois, si les clubs concernés par les différents recours obtiennent gain de cause après cette date, ils sont réintégrés au championnat, ce qui entraînerait un championnat à 21 ou 22 clubs. Affaire à suivre.

 

Résultat des courses, Martigues remplace Pacy sur Eure, Epinal remplace Grenoble, Red Star remplace Strasbourg, Cherbourg et Bayonne remplacent respectivement Gap et Cannes.

Un scénario complètement fou, fou, fou ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires