Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 13:12

L'Aviron replonge

 

Le gardien bayonnais, Alexandre Oukidja, a pourtant longtemps retardé l'échéance. Mais en infériorité numérique depuis la 10ème minute, pouvait-il y avoir une autre issue que la défaite chez un prétendant à la Ligue 2 ?

 

Très vite réduits à 10, les Bayonnais ont tenu 70 minutes avant de craquer. Une défaite (1-0) qui plonge l'Aviron à la dernière place.

A dix pendant 79 minutes, Bayonne a concédé samedi soir sa 8ème défaite de la saison à l'extérieur sur la pelouse de Nîmes (1-0), nouveau leader du National. Oukidja a longtemps repoussé l'échéance, gagnant notamment deux duels devant Koné (50e) et Haguy (77e) mais au final, la défaite est logique et elle réexpédie les Basques à la dernière place du classement.

Les Bayonnais n'ont pas été vernis dans cette partie. Ils perdaient rapidement Degoul, leur capitaine qui, en position de dernier défenseur, stoppait irrégulièrement Koné dans la surface, pourtant loin de s'être ouvert le chemin des buts. Rouge direct décrétait M. Leleu. Vingt minutes plus tard, c'est Pinau qui sortait à son tour, victime d'un claquage à la cuisse droite.

Tout change après la pause

Les Basques ont malgré tout longtemps tenu le choc avec leurs deux lignes de quatre, la pression sur Oukidja n'étant mise que sur trois coups francs de Haddou. C'est même eux qui avaient deux situations intéressantes, Poulain devant dégager en catastrophe sur une tentative de lob (27e) et une tête de Massampu (32e). Changement de situation après le repos. Nîmes mettait plus de rythme et de vitesse, écartait les lignes des Basques gênés sur plusieurs passes dans l'intervalle. Oukidja, dont la sortie au-devant de Koné avait été parfaite (50e), s'inclinait sur un petit cafouillage dans sa surface. Benezet, qui avait sollicité le une-deux avec Ogounbiyi, taclait le ballon qui semblait lui échapper et lobait Oukidja, le retour désespéré de Touré étant vain (1-0, 69e).

Le match était plié même si les Gardois n'arrivaient pas à enchaîner et reculaient d'un cran. Famery obligeait Al-Shaïbani à se détendre (63e), Haddou dégageait un ballon chaud qui traînait (73e) mais rien n'évoluait. Les Bayonnais n'avaient pas été bougés et pouvaient avoir l'impression d'avoir laissé échapper quelque chose mais le 15ème revers était là et bien là. Avec quatre points de retard sur le premier non relégable, la situation est critique. La réception de Martigues, samedi prochain, un match à six points, sera décisive pour l'avenir de l'Aviron.

Sud-Ouest (Lundi 26 Mars)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires