Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 23:24

L'Aviron Bayonnais mate les Corses !

La joie d'un groupe ! 

Après les gros outsiders Nîmes et Épinal, les Bayonnais ont cette fois fait chuter l'intenable GFCO d'Ajaccio (1-0).

Le contexte

Douze victoires d'affilée. Elles doivent se compter sur les doigts d'une seule main les équipes capables de réaliser cet exploit. L'invincibilité, c'est une chose mais remporter douze matches de rang, championnat et coupes réunies, c'est un petit exploit. La formation corse du GFCO d'Ajaccio se présentait samedi soir à Deschamps toute auréolée de ces douze succès (dont le dernier en date contre le Téfécé en Coupe de France) et dotée de la meilleure défense du National avec seulement dix-huit buts encaissés en dix-neuf matches disputés. En face, l'Aviron Bayonnais retrouve la compétition officielle avec près de vingt-cinq jours de repos, la dernière rencontre remontant au 20 décembre dernier et une défaite à Quevilly (2-0). Le club basque a enregistré deux nouveaux prêts avec les arrivées de Romain Tharradin et Amine Karam, seul le second étant sur la feuille de match en qualité de remplaçant.

Le match 
Les joueurs Basques ont eu un peu de mal à entrer dans la partie. Premier match officiel de 2012, mais surtout première rencontre depuis le 20 décembre dernier, il est un peu normal que l'Aviron ait eu quelques retards à l'allumage. En face, le GFCO avait joué et gagné la semaine précédente (en Coupe de France contre Toulouse). En se procurant les trois premières occasions du match, le GFCO aurait même pu plier le match avant même la dixième minute de jeu. Pasé ce premier quart d'heure difficile, l'Aviron a repris du poil de la bête et s'est enhardit quelque peu sous la houlette d'un bon Pinau sur le flanc gauche. Seuls hics : le manque de percussion offensive matérialisée par le petit nombre de frappes au but cadrées et la blessure (certainement déchirure) d' Untereiner. Côté malchance, l'Aviron est servi. Sur les quatre nouveaux joueurs arrivés sur les bords de Nive début décembre et début janvier, deux déjà sont out pour plusieurs semaines ! Les joueurs basques ont régulièrement pris quelques risques dans leurs relances, cela a au moins eu le mérite d'éviter de s'ennuyer en assistant uniquement à de longs ballons balancés vers l'avant. Mais la finition offensive fait encore (trop) défaut pour se mettre à l'abri. Il faut alors toute la vista d'un Duhour sur sa ligne et l'efficacité du duo des « petits lutins » Famery et Giron pour que la rencontre ne bascule du côté Basque. Les trois points permettent au moins au club du président Petit de ne pas être décroché en bas de tableau.

Le tournant

Le penalty, que l'on peut taxer de sévère, et qui punit le bras, ou tout du moins le geste, de Chort dans sa surface sur un ballon qui traînait sur place, aurait du permettre aux joueurs Corses de prendre les commandes de la partie. Mais Ximun Duhour en a décidé autrement. Le gardien Basque est parti du bon côté pour stopper la frappe de Colinet (73e) : « Contre une équipe comme celle d'Ajaccio, si tu encaisses le penalty, il y a peu de chances que tu reviennes derrière. Ils sont assez expérimentés pour conserver cet avantage. C'est le tournant de la partie. Et ce n'est pas le premier qu'il arrête cette saison » a déclaré Alain Pochat après le match.

 
Réaction

Alain POCHAT, entraîneur de Bayonne : « Le penalty aurait du changer la physionomie de la fin de la rencontre mais ça aurait été un vraiment un mauvais coup du sort. Ce soir, on ne réalise pas une performance anodine contre une équipe qui restait sur douze victoires et qui possédait la meilleure défense du championnat. On a eu du mal à rentrer dans la partie, on manque encore de réalisme dans le dernier geste mais en face il y avait aussi une belle équipe, certainement plus mature que nous. Je suis content pour les joueurs car ils sont récompensés et en plus, on marque un joli but, bien amené. Le travail effectué depuis la reprise a payé ! »

 ----------------------

Arbitres : MM. Husset, Sidi Yakoub et Simon.
But : Giron (82e) pour Bayonne.
Avertissements : Soubervie (63e), Degoul (71e), Bidegain (73e, 92e) à Bayonne. Filippi (45e) à Ajaccio.
Exclusion : Bidegain (92e) à Bayonne.

BAYONNE : Duhour, Soubervie (Matutu 88e), Chort, Bidegain, Degoul, Lalanne, Tunani, Famery, Pinau (Karam 69e), Untereiner (Giron 25e), Diafutua. Entraîneur : Alain Pochat.
AJACCIO: Maury, Santunione, Romey, Filippi, Rachidi, Colinet, Dufau, Seymand (Boesso 46e), Poggi, Colloredo (Maisonneuve 77e), Gbizie (Verdier 59e). Entraîneur : Dominique Veilex.


www.foot64.fr  

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires