Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 12:38

La Real Sociedad retourne à la source

 

Et Donostia explosa de joie dimanche soir un peu avant 20h00 lorsque l'arbitre de la rencontre entre la Real Sociedad et le Celta Vigo siffla la fin du match. Les txuri-urdin viennent de l'emporter deux buts à zéro. Ils accèdent officiellement à la première division tout en devenant champions d'Espagne de deuxième division avant même de disputer la dernière journée.

Paradoxalement, c'est à partir du moment où les txuri urdin ont fait profil bas qu'ils ont commencé à apercevoir le bout du tunnel. Après l'épisode des richissimes mystérieux mécènes venus de Chine sous la présidence de Badiola, Jokin Aperribay, le président actuel, s'est évertué à redonner un avenir sportif à la Real Sociedad tout en remettant à flot les finances d'un club à la dérive. Le premier objectif est donc atteint en un an et demi de présidence. Pour ce qui est du second il faudra encore attendre.

 Le duo Griezmann-Bueno

Les principes de la méthode sont désormais connus. La Real Sociedad d'aujourd'hui est à l'image même de son président, un homme discret et travailleur. Lorsque Aperribay nomme Martin Lasarte en tant qu'entraîneur, il cherche à mettre au bord du terrain un homme capable d'utiliser les forces présentes au club pour retrouver le standing d'antan. L'Uruguayen plusieurs fois élu meilleur entraîneur dans le championnat de son pays a effectivement la réputation de travailler avec la formation interne.

Un joueur va symboliser ce retour aux sources du club donostiar : Antoine Griezmann. Ce jeune français est devenu à seulement 19 ans un titulaire incontournable de l'attaque gipuzkoar. Sa précocité n'est d'ailleurs pas passée inaperçue et beaucoup de grands clubs se sont déjà penchés sur son cas : Manchester United, Liverpool, Arsenal, Olympique Lyonnais ou encore Bordeaux.

A tel point que son avenir proche semblait inscrit loin de la baie de la Concha. Pourtant c'est bien à la Real Sociedad qu'il décide de poursuivre l'aventure en signant en avril dernier une prolongation de contrat jusqu'en 2 015. Une belle preuve de la confiance mutuelle que s'accordent le jeune joueur et le club Donostiar. Une preuve de l'ambiance saine qui règne au sein du vestiaire basque.

Pour réussir, le club a su faire confiance au jeune Griezmann. Le club a également su le faire à l'égard d'un revanchard comme l'avant-centre Carlos Bueno (30 ans). Après une expérience malheureuse en Europe au Paris Saint-Germain puis au Sporting Lisbonne, l'attaquant uruguayen s'en est retourné au pays. Pour sa deuxième expérience sur le vieux continent, Carlos Bueno s'est métamorphosé. Il a été le buteur décisif que la Real attendait. Son entente avec le jeune Griezmann a fait merveille. En particulier lors du dernier match à Cadix avec un triplé pour Bueno sur trois passes décisives de... Griezmann. Si le jeune a resigné avec les Basques, le trentenaire ne sait toujours pas s'il va continuer sa carrière à Donostia.

L'avenir justement. Le Real Sociedad retrouve une première division espagnole où les riches ont la part belle. Une division où 18 clubs tentent de suivre le rythme effréné des deux montres que sont le FC Barcelone et le Real Madrid. Le plus dur est donc à venir pour les Donostiar. Les vraies difficultés vont arriver lorsqu'il s'agira d'affronter les meilleurs, quand il faudra démontrer que l'équipe est encore digne de la première division. Le tout bien évidemment sous la contrainte d'un budget digne de la deuxième division.

Anoeta plein dedans... et dehors

Tous attendaient impatiemment ce moment. La tension est montée toute la semaine. Les 32 000 places du Stade Anoeta sont parties comme des petits pains. Du coup dimanche jour du match, les abords du stade ont été envahis d'une foule compacte se pressant pour regarder la rencontre... sur un écran géant disposé sur l'esplanade d'Anoeta. C'est que tout le monde voulait être au plus près des joueurs pour les pousser à faire de ce dimanche 13 juin, un jour historique pour le club.

Les joueurs fêtés

Donostia n'a pas fini de fêter le retour en première division de la Real Sociedad après trois années de purgatoire à l'échelon inférieur. Hier les Gipuzkoar ont prolongé la fête débutée dimanche soir dès la fin de la rencontre face au Celta Vigo. Cette fois-ci, il était question pour tous les joueurs de la Real Sociedad de faire le tour de la ville en bus décapotable. A 18 h 00, le bus est arrivé aux jardins Alderdi Eder ou se trouvait un écran géant sur lequel était diffusé les plus grands moments de l'équipe txuri-urdin. Un peu plus tard, le bus est arrivé à la mairie de Donostia où les joueurs ont été reçus par le maire de la ville Odón Elorza. Bien évidemment le grand moment fut lorsque l'équipe s'est présentée sur le balcon de la mairie pour faire la fête avec ses supporters. Plus tard dans la soirée, les joueurs ont été reçus à la Diputación Foral de Guipúzcoa (Conseil Général) situé non loin de la mairie. Ici également, ils se sont présentés au balcon.

Les célébrations devaient se poursuivre aujourd'hui dans les villages de la province du Gipuzkoa. Mais en raison de l'alerte météo lancée hier par les autorités gipuzkoar pour la journée d'aujourd'hui, ces festivités ont été reportées à un jour meilleur.

Le Journal du Pays Basque (Mardi 15 juin)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Pays Basque - terre de football
commenter cet article

commentaires