Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 20:16

Le point manquant

Malgré sa victoire contre Cannes vendredi soir (2-0), l'Aviron Bayonnais échoue aux portes d'un troisième maintien consécutif. C'est finalement le goal average particulier avec Gap (4-0, 0-3) qui replonge les joueurs basques en CFA . Pour le moment ...

 

LE CONTEXTE

L'Aviron Bayonnais n'avait pas à réfléchir avant de recevoir Cannes pour la dernière journée. Pour se maintenir, les joueurs d'Alain Pochat devaient, avant toute autre chose, prendre les trois points. Condition sine qua non. Mais le hic, c'est que ces trois points pouvaient ne pas suffire si Gap ne perdait pas de son côté à Créteil. Parallèlement, le capitaine emblématique de l'Aviron, Marc Estrade, faisait aussi ses adieux à la compétition à l'occasion de cette dernière journée, douze ans après ses premiers pas sous les couleurs Bleu et Blanc. De son côté, l'AS Cannes, sans aucune pression, se présente à Deschamps auréolée d'une belle série d'invincibilité (quatre victoires et trois matches nuls) mais quelque peu handicapée par des absences. Pour l'Aviron, Anthony Dos Santos, Steve Pinau et Yohann Sauvestre sont toujours forfaits.
LE MATCH
Les joueurs bayonnais ont eu du mal à entrer dans la partie. Vraisemblablement inhibés par la peur de gagner absolument, les co-équipiers de Marc Estrade ne réalisent pas l'entame parfaite et n'arrivent pas à élever leur niveau de jeu. Raphaël Romey, en défense, Henry Gbizie et Tony Ribeiro devant, Sébastien Pennacchio et Jérôme Lalanne au milieu sont en difficulté. Les Bayonnais se procurent quelques petites situations aux abords de la surface Cannoise mais Pennacchio, Ribeiro et Gbizie ne sont pas sur leur bon pied pour tenter leur chance. En face, l'AS Cannes joue libérée à l'image d'un Voavy très actif sur son flanc gauche, la sentinelle M'Bow à la récupération et des défenseurs finalement pas trop inquiétés. Les deux équipes ne sont pas assez précises offensivement pour prendre les commandes de la partie. Juste un bel arrêt pour Ximun Duhour en première période. Le second acte est plus enlevé. L'Aviron plie en première instance avant de contrer. Une première fois avec Steven Giron, déjà « sauveur » des siens il y a deux ans contre Beauvais et cette fois-ci passeur décisif pour Serge Simon qui termine sa première saison à l'Aviron avec douze unités ! Une seconde fois par Pennacchio idéalement servi en retrait par Lalanne. Mais le mal était fait depuis cette cruelle fin du mois de mars et ces loupés du mois d'avril.
LE FAIT DU MATCH
Cette dernière journée marquait aussi l'arrêt de la carrière de Marc Estrade. Milieu de terrain aux Eglantins d'Hendaye, Marc a passé le plus clair de son temps sous les couleurs Bayonnaises en tant que pilier incontournable en défense. « Txuri Urdin » depuis 1999, Marc a tout vécu à Bayonne, de la DHR au National, en passant par l'épopée en Coupe de France en 2004. Il termine sa carrière avec le brassard de capitaine et par une victoire de prestige contre l'AS Cannes. Seul petit bémol, le fait de ne pas se maintenir en National lors de cette ultime bataille. Mais il garde espoir, comme il l'a annoncé, micro en main, au public de Deschamps à la fin de la rencontre ...

Source : foot64.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires