Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 12:07

US Luzenac : "il est temps de relever la tête"

En manque total de confiance et de réussite depuis le début de saison, les Luzenaciens accueillent Bayonne (18e) avec l'envie impérieuse de se relancer.

Sur le site de l'US Luzenac, Alain Canale (vice-président de l'USL) présente ce Luzenac-Bayonne comme « un match de Coupe. » Dans ces mêmes colonnes, Sébastien Mignotte (capitaine) en appelait à « une opération commando. » Ces deux positions résument bien l'importance du duel de ce soir. Un duel entre mal classés. En six matches, ni Luzenac (20e, 0 point) ni Bayonne (18e, 1 point) n'ont encore connu le parfum du succès. Pire, l'USL (9 buts encaissés) et l'Aviron (6) sont les deux défenses les plus perméables. Du côté ariégeois, même si on ne panique pas, on sait qu'un second accroc consécutif à domicile ferait beaucoup de mal. Surtout dans les têtes. «En fait, si on analyse notre début de saison, le seul accroc est notre défaite à Paul-Fédou face à Epinal, explique Christophe Pelissier. On a un gros problème de confiance, c'est vrai. On a l'impression que tout est contre nous. Il faut faire le dos rond et retrouver cette confiance qui nous fait tant défaut. Dans un collectif, ça va très, très vite. Il nous faut casser cette spirale négative le plus rapidement possible.» Luzenac a peur. La moindre action dangereuse, le moindre coup franc, sont, en ce moment, autant d'occasions de but.

" Il nous faut ce déclic "

A Niort, les Ariégeois ont payé cash chaque erreur. «C'est vrai que, sur la physionomie du match, le score peut paraître lourd. Mais on n'a que ce qu'on mérite.» Le coach des «rouge et bleu» le sait très bien, il n'y a que les points qui comptent. Si Luzenac n'a sans doute pas les moyens de jouer tout en haut du classement, sa place n'est évidemment pas en bas du championnat. «Tout ne va pas revenir en un jour mais je peux assurer que c'est un groupe qui ne va rien lâcher. Il faut que chaque joueur augmente son niveau d'exigence.» Luzenac n'a pas perdu son football comme ça. «Il nous faut ce déclic» espérait Sébastien Mignotte. Cet après-midi, Tristan M'Bongo fêtera ses vraies retrouvailles avec sa pelouse fétiche de Paul-Fédou. Il peut-être le détonateur du réveil ariégeois. Après plusieurs mois sans jouer, l'ex-strasbourgeois monte en puissance. A tout le monde d'en faire de même. Ce soir, l'USL sera toujours privée de Makalou et Sanchez. Ce sera le même groupe que celui qui est rentré «mâché «de Niort. L'envie de relever la tête est là. La confiance ne se décrète pas. Il faut aller la chercher. Gagner face, sans doute à un concurrent direct pour le maintien, est le meilleur antidote à un début de saison compliqué.

Lionel Lasserre - La Dépêche du Midi (Samedi 27 Août)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires