Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 16:25

Tout est encore possible

Le succès face à Martigues permet aux Bayonnais de rester en course.

Fleuron du foot bayonnais, deuxième équipe d'Aquitaine derrière Bordeaux, l'ABFC se bat pour rester en National, dans des conditions pas toujours très évidentes.

En battant Martigues (5-3) samedi dernier, au terme d'un match à rebondissements, l'Aviron Bayonnais a préservé ses chances de maintien en National.

Plus petit budget de ce championnat, Bayonne doit maintenant cravacher pour espérer conserver sa place dans une division qui ne fait aucun cadeau. D'autant que tout a mal commencé pour les hommes d'Alain Pochat. Alors que la saison dernière s'était soldée par une relégation en CFA, l'ABFC est finalement repêché pour rester en National. Une bonne nouvelle, certes, mais qui arrive alors avec son lot d'impératifs. Car Bayonne s'était préparé pour jouer à l'échelon inférieur, tant au niveau de son effectif que de ses moyens. Beaucoup de joueurs avaient choisi de continuer à jouer en National, mais ailleurs. Le budget s'en est également ressenti.

Trop de retard

L'Aviron Bayonnais a donc débuté l'exercice 2011-2012 avec énormément de retard sur ses adversaires. Conséquence, les Bayonnais doivent attendre la onzième journée pour remporter leur premier match. C'était contre Nîmes, le 8 octobre, sur le score de 2-1. Presque au tiers du championnat, le bilan est famélique, avec une victoire, deux nuls et donc neuf défaites.

Si l'hiver est un peu délicat à gérer avec plusieurs mouvements de joueurs, l'Aviron Bayonnais vit aujourd'hui des jours plus calmes. Des résultats positifs lui permettent de rester au contact des équipes à la lutte pour le maintien. « Le mérite en revient aux joueurs, précise leur entraîneur Alain Pochat. Il y a parmi eux un état d'esprit qui perdure d'année en année. On va se défendre tout au long des 38 journées. Le match de samedi dernier, où nous étions menés 3-0 pour finalement gagner 5-3 en est l'illustration ». Le président Bertrand Petit confirme les propos se son entraîneur. « Il y a une vraie volonté de s'en sortir au sein du groupe. Ça vient des gars qui sont là depuis longtemps, et qui la transmettent à tout le monde ».

Des surprises

Avec une moyenne d'âge relativement jeune, moins de 24 ans, l'Aviron Bayonnais doit faire face à des formations expérimentées, qui bénéficient de moyens bien supérieurs, en quantité, mais aussi en qualité. « C'est presque anormal qu'on soit là », sourit, un peu crispé, Alain Pochat.

Mais ce championnat homogène, tant en haut du classement que dans les dernières places, chaque journée apporte son wagon de surprises. « Tout le monde bat tout le monde, analyse l'entraîneur Bayonnais. Un résultat, et c'est tout le classement qui est bouleversé ! ».

Tant qu'il reste des journées de championnat à disputer, il y a donc de l'espoir. D'autant que l'Aviron Bayonnais pourrait profiter des ennuis financiers de certains clubs « qui ne jouent pas le jeu ». « Malgré tout, prévient le président Bertrand Petit, on doit finir cette saison avec le plus grand nombre de points possible. Au pire, nous devons terminer parmi les meilleurs clubs relégués ». Une porte de sortie envisageable, mais c'est sur les pelouses que l'ABFC veut aller chercher son maintien. À commencer par samedi prochain avec un long déplacement à Cherbourg.

Antoine Tinel - Sud-Ouest (Jeudi 5 Avril)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires