Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 11:11

Jérôme Lalanne : « On ne lâchera rien »

Jérôme Lalanne (à droite) et les Bayonnais veulent s'accrocher jusqu'au bout.

Le milieu de terrain Jérôme Lalanne croit toujours au maintien en National. L'Aviron accueille Orléans ce soir  lors d'un match en retard.

L'Aviron Bayonnais a perdu deux points samedi soir contre Fréjus. Cruel pour une équipe qui se bat sans relâche pour obtenir un énième maintien dans l'antichambre du football professionnel et qui pour trente secondes d'égarement, ne parvient qu'à prendre un point au lieu de trois.

Samedi soir, la déception a été vite enterrée et doit désormais faire place à une nouvelle grosse envie de prendre trois points et revenir dans la bataille au maintien : « C'est clair que nous avons été tous déçus samedi soir », expliquait Jérôme Lalanne hier, « mais avec un peu de recul, on s'est dit aussi qu'on avait rivalisé avec un gros budget et qu'il nous avait manqué ce petit coup de pouce du destin pour prendre mieux. Un point face à un gros outsider, ça doit nous encourager à aller de l'avant. » Et l'avant, l'avenir, il est tout proche. Un gros collectif à Orléans.

Ce soir, l'Aviron Bayonnais accueille Orléans. « Autant Fréjus présentait de grosses individualités contre nous, autant Orléans, c'est plus fort collectivement », indique le milieu de terrain bayonnais.

Un collectif plus fort que la formation varoise et qui, avec ses quatre matches en retard, navigue entre deux eaux. En s'imposant à quatre reprises, les Orléanais ne seraient plus trop loin du podium mais ses déplacements à Besançon, Luzenac et Bayonne ce soir ne seront pas non plus des parties de plaisir pour la bande à Yann Lachuer qui vient d'accrocher Vannes en championnat jeudi soir.

Plus de temps à perdre

Et si les Usoistes n'avancent plus beaucoup ces derniers temps (deux points pris en quatre matches plus une élimination en Coupe de France à Quevilly), nul doute qu'ils viennent à Deschamps pour au moins se rassurer.

L'Aviron Bayonnais, de son côté, devra montrer sa capacité à réagir après le semi-échec de samedi soir. Avec 48 heures de récupération en moins par rapport à son hôte du soir (qui avait joué Vannes jeudi soir). « Chaque année, c'est un peu la même chose, pas grand monde ne nous voit nous maintenir » constate Jérôme Lalanne, « et au club, tout le monde s'accroche. On sait qu'il reste encore pas mal de rencontres. On ne doit rien lâcher. Souvent, ça se joue dans les deux dernières journées. »

Les Bayonnais comptent six points de retard sur le premier non relégable, Beauvais. Il n'y a donc plus de temps à perdre : « Avec les années, on se rend compte chaque saison de la différence entre la première et la seconde partie du championnat », ajoute Nimo. « On voit que Niort et Rouen par exemple connaissent quelques difficultés en ce moment. On doit continuer à se battre et essayer de grappiller place par place. »

Pour ce faire, l'Aviron devra encore se passer des services de Michel Bidegain (suspendu) et Francis Massampu (blessé d'entrée de jeu contre Fréjus). Les entrées en jeu samedi soir de Jérôme Lalanne et Olivier Serra ont apporté un peu de fraîcheur et de dynamisme en fin de rencontre. Alain Pochat devait dévoiler son groupe hier soir à l'issue du dernier entraînement.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Mardi 6 mars 2012)

-----------------

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires