Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 17:59

L'Aviron Bayonnais n'est plus relégable

 Simon a marqué le but de la victoire pour les Bayonnais. PH; CHOPIN

Vainqueurs de pâles parisiens, l'Aviron Bayonnais s'extirpe pour la 1ère fois de la saison de la zone rouge.

Acquis brillament sur les terres du Paris FC, ce succès a tout d'un tournant décisif à l'approche du sprint final. Conquérant, solidaire et appliqué tout au long de la rencontre, Bayonne a su tirer profit de deux relâchements de la défense parisienne pour sceller le sort de la rencontre à l'heure de jeu.

À la recherche de point après un début d'année périlleux (5 points sur 18 possibles), les deux formations avaient les pires difficultés à se créer des occasions au cours d'une 1re période, où la tête d'Audinet (8e) et celle non-cadrée de Sankharé (27e) furent les seules à créer un semblant de danger. Profitant du manque de concentration de l'arrière-garde parisienne, les Basques ouvraient le score 17 secondes après le début du second acte par Henry Gbizie, qui reprenait de volée un service de Dos Santos (0-1, 46e). Décomplexés, les hommes d'Alain Pochat dans la foulée doublaient la mise par Serge Simon, qui inscrivait son 5e but cette saison. À la suite d'une contre attaque rondement menée, Gbizie intenable servait le meilleur réalisateur du club qui du plat du pied n'eut aucun mal à tromper le portier Demarconnay (0-2, 59e). Si le secteur offensif est en net progrès depuis quelques rencontres, la défense restait le maillon faible d'une équipe, sauf que cette fois-ci Bayonne n'a eu aucun moment de flottement et a su tenir son avantage jusqu'à son terme. Solide, appliquée, la défense bayonnaise tenait le choc, parvenant à mettre en échec les timides tentatives du PFC. Ni la tête de Gnabouyou (62e), ni les tirs de Touré (72e, 81e) ne trompaient la vigilance de Ximum Duhour, qui jusqu'au bout gardait sa cage inviolée pour ainsi remporter un second succès à l'extérieur, attendu depuis le 4 septembre (NDLR : à Colmar : 0-1). Après 26 journées, l'ABFC est - enfin - sorti la tête de l'eau, mais la question est de savoir maintenant pour combien de temps …

Thomas Loisel - Sud-Ouest (Lundi 14 Février)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires