Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 23:45

Un FC Nantes jeune mais inoffensif

Solide défensivement, Nantes, diminué, a peiné à se montrer dangereux en attaque et a tristement concédé le match nul.

"C'est un très bon entraînement." En quelques mots, Baptiste Gentili, résumait bien le sentiment qui dominait à la fin de la rencontre. Pauvre en occasion, le match n'aura pas offert beaucoup d'autres enseignements au technicien nantais, que la satisfaction d'avoir fait courir ses troupes. Mais le FCN, bien que peu imaginatif, a des circonstances atténuantes. Depuis la reprise, Baptiste Gentili compose avec un effectif considérablement rajeuni. Pour affronter Bayonne, l'entraîneur nantais a dû puiser un peu plus dans les profondeurs de son groupe. Privé de Djordjevic, Bekamenga, Vainqueur, Capoue, Barré et Pierre (blessés ou préservés), il a dû modeler un onze titulaire très inexpérimenté. Keita, Sasso, Hanni et Lee étaient ainsi présents sur le pré dès le coup d'envoi. Et, malgré tout, dans les premières minutes de la rencontre, la fougue des jeunes nantais gênait considérablement la marche des Bayonnais, pensionnaires du National.

Dès la quatrième minute, Lee, bien lancé par Ba, de retour dans le groupe, obligeait Carradec à une belle parade. Cinq minutes plus tard, le Coréen se retrouvait de nouveau seul face au portier basque, qui repoussait sa tentative puis celle de Benzerga. Globalement solide en défense, avec Djilobodji en tour de contrôle, le FC Nantes n'était mis en danger qu'à la treizième minute, Pennachio manquant de peu le cadre sur une pichenette devant Kamenar. Peu inquiétés et costauds derrière, les Nantais étaient à l'inverse bien moins en réussite en attaque. Lee, seul en pointe, manquait d'un peu de poids et de soutien.

À la recherche d'automatismes, les Canaris ne se créaient même plus la moindre occasion dans la suite du match. La deuxième période, très fermée, n'était riche que de quelques frappes lointaines.

Sans être enthousiaste, Baptiste Gentili, voulait malgré tout retenir de cette rencontre quelques enseignements positifs. « À cause des pépins accumulés depuis ce matin (hier matin), on a été contraints et forcés de composer avec des jeunes. Dans l'ensemble, ils se sont bien comportés et ont été sérieux. Cela nous a permis de les voir à l'oeuvre et de voir qu'on pourra compter sur eux. J'espère quand même qu'on n'a pas trop frustré le public. On est encore en préparation, il nous reste quinze jours. » Quinze jours avant le premier match officiel, à Boulogne, en Coupe de la Ligue. Le FC Nantes a encore du chemin à parcourir jusque-là.

Vivien LEROUX - Ouest-France (Dimanche 18 Juillet)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires