Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 19:43

La der à Didier Deschamps

 

C'est désormais officiel. L'Aviron Bayonnais Football Club est sportivement condamné au CFA à l'issue de cette 36ème journée de championnat National. Avec seulement 33 points au classement et un retard rédhibitoire de 7 points sur le 1er non relégable (Cherbourg) à 2 journées de la fin, le maintien du club est devenu impossible mathématiquement parlant. 

Avec seulement 7 victoires pour 12 nuls et 17 défaites, il n'y a malheureusement plus rien à espérer dans ce championnat. De miracle, il n'y aura pas eu, de redressement non plus, puisque les Bayonnais n'auront jamais quitté la zone rouge de la 1ère à la dernière journée de championnat. Un bien triste record dans l'histoire du club à ce niveau de compétition ... Et très très loin des objectifs affichés en début de saison par la nouvelle direction du club qui ambitionnait de terminait aux alentours de la 10ème place et qui devait soi-disant pérenniser le club à ce niveau ... et qui pour le coup, présentera le bilan le plus médiocre du club après seulement un an d'exercice.

Si l'on fait la rétrospective de la saison, le maintien ne s'est pas envolé à Orléans le week-end dernier, ni en terre bisontine 15 jours auparavant mais bien avant ... tout au long de la saison en réalité. En cette fin de saison, il ne restait plus que les adeptes de la méthode Coué, les grands optimistes devant l'éternel pour se persuader d'un maintien qui devenait de plus en plus hypothétique au fil des journées au regard de la succession de contre-performances. Les observateurs un peu plus avertis, du moins beaucoup moins naïfs, avaient remarqué depuis un moment déjà, la situation extrêmement critique pour ne pas dire insurmontable à laquelle l'Aviron était confrontée. Tous les signaux s'étaient allumés et avaient viré au rouge et les nombreux symptômes d'une équipe candidate à la relégation ne trompaient pas. L'issue était devenue inéluctable. L'épée de Damoclès qui tronait au-dessus de la tête des Ciel et Blanc a fini par tomber.

Après un début de saison catastrophique, les hommes d'Alain Pochat n'ont jamais su saisir la pleine mesure de ce championnat National, qui exige bien d'autres qualités que la volonté de bien faire dont on ne pourra pas cependant leur enlever le mérite. Car si quelques jolis mais trop rares coups d'éclat ont agrémenté la saison des Bayonnais, il n'en demeure pas moins que les hommes d'Alain Pochat ont failli à de trop nombreuses reprises cette saison et dans tous les domaines ... soit par manque de justesse technique, de constance, de concentration, soit par discipline et passant à travers de matchs-clés qui auraient pu constituer des tournants dans la saison. Bref, à aucun moment, les Ciel et Blanc n'ont réussi à engendrer une dynamique positive. Reste maintenant plus que 2 matchs pour avant tout sauver l'honneur en évitant l'humilitation de la place de dernier de classe même s'il en faut bien un ; reste aussi  pour les plus optimistes la possibilité d'accrocher une 17ème place (mathématiquement parlant possible mais devenue très hypothétique celle-là aussi) synonyme de repêchage en cas de rétrogradation administrative d'un club de National. Dernier rendez-vous de la saison de National au stade Didier Deschamps ce vendredi à 20h00 avec la réception des héros de la Coupe de France 2011/2012 : les normands de l'US Quevilly. Venez nombreux car c'est pas demain la veille qu'on retrouvera du National à Didier Deschamps en l'état actuel des choses avec une telle organisation ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires