Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 22:59

C'est toujours ça de pris

 Bayonne passe devant son adversaire du week-end. photo jean-daniel chopin  

L'Aviron est allé chercher en Aveyron un match nul qui pourrait peser lourd dans le décompte final. Et n'est plus relégable.

Bayonne était venu chercher le match nul, samedi soir face à Rodez, il l'a obtenu ! Les Aveyronnais ont concédé le match nul (0-0) et n'ont ainsi pas réalisé un grand pas vers le maintien ; ils restent à la même hauteur que les Basques, juste un cran devant la zone rouge. Il aura manqué ce plus qui permet de faire basculer une rencontre et cette fois-ci faire trembler les filets. Cette dernière passe délivrée au millimètre près, ce coup de génie ou bien cet exploit personnel qui peut faire la différence, ne sont jamais venus éclairer et débloquer la soirée au grand dam des nombreux spectateurs ruthénois… Bref, après une très jolie victoire à Rouen, mardi (2-1), le Raf avait les jambes lourdes comme l'avouaient les attaquants Bouscarrat et Darchy au sortir des vestiaires. Et entre le rôle de lièvre qu'a joué Rodez, et celui de la tortue qu'a endossé Bayonne, il n'y aura cette fois-ci pas eu de vainqueur sur la ligne d'arrivée.

Un jeu sommaire

Quant au portier local, Anthony Beuve, il aura passé 90 minutes sans goûter à l'herbe de Paul-Lignon et Bayonne, à la recherche du hold-up parfait a quasiment réussi son coup. Les Basques ont déployé un jeu assez sommaire. À savoir, une défense agressive et bien en place qui n'a cessé de sauter le milieu de terrain pour chercher directement ses attaquants. Attaquants bien esseulés, à l'image de G'Bizié qui s'est démené comme un beau diable en vain. Jamais les ciel et blanc n'auront mis à défaut la bande à Laneau. Mais, même si le danger n'est pas venu du côté du Raf, il ne s'est pas pour autant reporté sur le camp adverse. Et ce malgré un match plein de Samuel Darchy. L'ancien Clermontois a réalisé à merveille son rôle de pivot au sein de l'offensive rouergate, déviant de la tête ou autres le cuir, qui n'aura que très peu été bonifié par la suite. Car même si les coéquipiers à Grégory Ursule se sont essayés à la frappe, à plus de dix reprises, ils ne se sont créés que très peu d'occasions franches.

Nul inéluctable

Mis à part une tête de Sébastien Bouscarrat, qui fuyait de peu le cadre du portier bayonnais cloué sur sa ligne, sur un centre - une nouvelle fois - de Samuel Darchy. L'horloge, quant à elle, tournait et le ballon dans les pieds ruthénois semblait bien monotone. Triste même. Le partage des points entre ces deux concurrents directs au maintien devenait alors inéluctable. Inéluctable tout comme le très ardu et incommode sprint final auquel participera Bayonne pour vivre encore des jours heureux dans cette division …

Mathieu Roualdes - Sud-Ouest (Lundi 2 Mai)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires